Vaccination contre le Covid-19:78 sites retenus dans 4 Communes

0
588

78 sites situés dans les départements du Littoral, de l’Atlantique, de l’Ouémé et du Borgou sont retenus par le gouvernement pour enregistrer et vacciner dès lundi prochain, les personnes éligibles désireuses de s’offrir une protection contre le Covid-19. L’information a été rendue publique ce vendredi 26 mars 2021 par le ministre de la Santé. Lire ci-dessous, les détails apportés par Benjamin Hounkpatin.

Point de presse du ministre de la Santé

Mesdames, messieurs les journalistes

Cela fait un peu plus d’un an que notre pays, à l’instar des autres pays du monde, affronte la pandémie de la Covid-19. A la date du 22 mars 2021, nous avons enregistré 7100 cas avec 90 décès. Ce bilan épidémiologique n’est que la partie visible de l’iceberg. En effet, pour contrôler la propagation de la Covid-19, beaucoup d’efforts ont été fournis en termes de moyens mobilisés aux plans humains, financiers et matériels.

A cela, il faut ajouter les préjudices et douleurs ressentis par les malades, leurs parents et leurs proches sans compter les pertes économiques.

Ils n’en finissent pas de s’alourdir au fil des j ours que perdure cette pandémie.

Néanmoins, il faut reconnaitre que c’est au prix de ces sacrifices, que nous avons pu limiter les conséquences de la Covid-19.

Si nous voulons dans un avenir proche, conjuguer au passé cette pandémie et renouer avec un mode de vie normal, la vaccination apparaît comme la seule alternative solide et durable.

En effet, grâce aux prouesses scientifiques réalisées en quelques mois, l’arsenal thérapeutique mondial s’est étoffé de différents vaccins offrant des moyens de protection de la population contre les formes graves de la maladie et permettant ainsi d’en réduire la morbidité et la mortalité.

Mesdames et Messieurs,

Grâce à l’initiative Covax portée par Gavi, l’alliance mondiale du vaccin, l’Oms et l’Unicef, au partenariat avec la République Populaire de Chine mais également, grâce à nos propres efforts, le Bénin a acquis plusieurs milliers de doses de ces vaccins contre la Covid-19.

Tous ces vaccins contre la Covid-19, retenus par le Bénin ont préalablement fait l’objet d’une étude minutieuse par les comités techniques compétents qui se sont assurés de la fiabilité des données d’efficacité, de qualité et de sécurité disponibles sur ces vaccins. Il est vrai qu’à la faveur des campagnes massives de vaccinations qui s’observent à travers le monde entier, quelques manifestations indésirables apparues concomitamment à la vaccination ont été notées ci et là.

Je tiens à rassurer la population, que sur la base des vérifications faites par les autorités sanitaires internationales, notamment l’Organisation mondiale de la santé et l’Agence européenne du médicament, les avantages conférés par la vaccination sont largement supérieurs aux risques que l’on peut encourir. C’est ainsi que ces vaccins ont recommencé à être à nouveau administrés après une brève période de suspension.

Le gouvernement du Bénin, en toute responsabilité, appliquant ce même principe de précaution a également différé le démarrage de la campagne, le temps de la levée de toutes les inquiétudes. A présent que c’est chose faite, il n’y a plus aucune hésitation pour démarrer la campagne de vaccination.

Par ailleurs, il est important d’insister sur le fait, que nous avons, comme pour toutes les campagnes de vaccination, veillé à mettre en place dans le cadre de cette campagne, un système de surveillance et de prise en charge des manifestations indésirables qui pourraient survenir à l’issue de la vaccination. Les agents de santé sur les sites de la vaccination ont été formés en vue de minimiser et prendre en charge tout risque potentiel qui pourrait survenir.

Mesdames et messieurs,

Dans notre pays, au regard des données disponibles, plus de la moitié des décès concernent les personnes âgées de plus de soixante ans et 82% des personnes décédées étaient porteurs d’une comorbidité. Les personnels de santé en premières lignes sont les plus exposés.

Les quatre départements à savoir, le Littoral, l’Atlantique, l’Ouémé et le Borgou concentrent à eux seuls plus de 95% des cas enregistrés.

En se fondant sur ces deux éléments scientifiques et tangibles, le Ministère de la Santé a proposé au gouvernement qui l’a adopté, une stratégie de vaccination.

La première phase de la vaccination s’intéressera donc aux cibles résidant surtout dans les quatre départements cités plus haut et répondant à l’un des critères suivants :

– être un personnel de santé ;

– avoir une maladie comme l’hypertension artérielle, l’asthme, le diabète, la drépanocytose, l’obésité… ;

– être âgées de plus de 60 ans.

Dès la semaine prochaine, 78 sites de vaccination seront ouverts dans les quatre départements pour enregistrer et vacciner toutes les personnes éligibles et désireuses de s’offrir une protection vaccinale. Les autres départements auront également des sites dédiés au personnel de santé de premières lignes.

Je voudrais inviter et encourager, toutes les personnes éligibles à se rendre sur les sites qui seront communiqués par voie de presse pour recevoir des informations plus précises. Des agents de santé dédiés vont se rendre disponibles pour les renseigner et les guider.

Je voudrais enfin rassurer l’ensemble de la population que d’autres livraisons de vaccins sont attendues et nous permettront de couvrir progressivement l’ensemble de la population. Nul ne sera laissé pour compte.

Je vous remercie.

 

Cotonou, le 26 mars 2021

 

Benjamin I. B. Hounkpatin

 

Ministre de la santé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here