Validité de la carte d’électeur pour la Présidentielle de 2021:Jean-Claude Ahouanvoèbla et Florentin Tchaou lèvent l’équivoque

0
938

Depuis quelques jours, les Béninois sont inquiets de la validité de leurs cartes d’électeurs pour la Présidentielle du 11 avril 2021. Invités hier, dimanche 18 octobre 2020 sur l’émission « 90 minutes pour convaincre » de la radio nationale, Jean-Claude Ahouanvoèbla, régisseur général adjoint de l’Agence nationale de traitement (Ant) et Florentin Tchaou, Vice-président et porte-parole du Cos-Lépi, ont levé l’équivoque.

« Il y a beaucoup d’intox qui circulent sur la toile. Les organes qualifiés pour donner des informations électorales, c’est le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) et l’Agence nationale de traitement (Ant)». C’est ce qu’a déclaré régisseur général adjoint de l’Agence nationale de traitement (Ant) sur les antennes de la radio nationale dimanche 18 octobre 2020. Pour Jean-Claude Ahouanvoèbla, il ne sert à rien de laisser plus de 4 millions d’électeurs en circulation alors qu’on veut voter la même année. Les deux organes, selon lui, vont se pencher sur la question et saisir ensuite la Cour constitutionnelle qui est la structure en charge de ces questions-là. « L’impression des cartes d’électeurs, c’est la dernière activité qui consacre les activités électorales. Donc, même si les cartes d’électeurs actuelles ne peuvent pas servir à voter en avril 2021, nous avons encore le temps d’imprimer les cartes d’électeurs à tous les électeurs du Bénin. C’est l’Ant qui le fait. Nous avons la logistique pour le faire et quand on va être obligé de le faire, nous le ferons. Donc, il faut rassurer tous les Béninois que même si, on doit faire de nouvelles cartes d’électeurs, cela va se faire », a-t-il rassuré. Un avis partagé par le vice-président et porte-parole du Cos-Lépi, Florentin Tchaou. Il estime que c’est normal que les populations soient préoccupées par le délai de validité de la carte d’électeur. « Il y a de quoi que les Béninois se posent des questions, mais comprenons-nous que c’est la même année et que dans le même temps. Il y a des textes qui autorisent même à ce que les Béninois votent avec leurs cartes d’identité et toutes les autres pièces pouvant nous permettre d’aller voter. C’est pour cela, nous suscitons leur présence vers l’affichage qui a été opéré dans les quartiers histoire de passer à l’opération des différentes corrections à savoir l’inscription, s’il y a transfert comment ils doivent opérer. Les registres sont au niveau des chefs de quartiers », a-t-il déclaré.

 

L’affichage de la Lépi

 

L’affichage en vue de l’actualisation de Lépi démarrée depuis le 1er octobre 2020, était également au cœur de l’émission. Pour Jean-Claude Ahouanvoèbla, la liste a été affichée et il est demandé aux populations d’aller la consulter et de faire ce qui est à faire, à savoir les corrections et informer sur les personnes ayant perdu leur droit de vote ou décédées. Il a été renchéri par Florent Tchaou, qui a déclaré que des instructions ont été données aux superviseurs pour apprécier le taux de consultation via les lieux d’affichage, et le nombre de personnes qui essaie de consulter le lien mis à la disposition de la population béninoise pour consulter cette liste. Ce lundi 19 octobre 2020, la plénière du Cos-Lépi va se réunir et aviser sur les 21 jours pour voir s’il faut rallonger le nombre de jours ou pas.

 

La Lépi sera transmise à la Céna avant

 mi-février 2021

 

La Liste électorale permanente informatisée (Lépi) sera transmise à la Commission électorale nationale autonome (Céna), pour l’organisation de l’élection présidentielle avant mi-février 2021. C’est ce qu’a annoncé Jean-Claude Ahouanvoèbla, régisseur général adjoint de l’Agence nationale de traitement (Ant) sur l’émission « 90 pour convaincre » de la radio  nationale. Selon l’invité, l’élection présidentielle aura lieu le 11 avril 2021. De ce fait, la loi prescrit que la Céna reçoive la Lépi 60 jours avant les élections, ce qui fait donc mi-février. « Le Bénin a connu beaucoup de lois électorales. A la date d’aujourd’hui, ce qui importe, c’est à quel moment il faut remettre la Lépi à la Céna pour qu’elle puisse organiser à bonne date l’élection présidentielle qui aura lieu le 11 avril. C’est le deuxième dimanche du mois d’avril. Mais la loi dit qu’il faut que la Céna ait la Lépi 60 jours avant les élections. Donc, ce qui importe pour le Cos-Lépi, c’est tout faire pour avoir la liste totalement exploitable par la Céna deux mois avant le scrutin, c’est-à-dire avant mi-février 2021 et je crois que les dispositions logistiques sont prises pour que la Céna puisse avoir la Lépi pour les élections », a-t-il expliqué. L’information a été confirmée par le député Florent Tchaou, vice-président et porte-parole du Cos-Lépi, qui a affirmé que déjà le 31 janvier 2021 au plus tard, la Lépi sera prête et mise sur support pour transmission à la Céna. « L’engagement que nous nous sommes donnés, c’est que au plus grand tard le 31 janvier, que tout soit prêt et mis sur support afin de pouvoir remettre cela à la Céna. Actuellement, nous sommes à la première étape de notre opération. Il n’y a pas de souci sur ce point », a-t-il rassuré.

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here