Valorisation de l’identité culturelle du Bénin:Une trentaine de jeunes initiée aux planches

0
1984

La maison Tv5 à Natitingou a abrité du 11 au 15 décembre 2018, un atelier de renforcement des capacités des techniques d’écriture, d’action dramatique et de photographie. Financée par la Direction générale du Fonds des arts et de la culture, cette séance de formation vise à outiller les jeunes pour la promotion des valeurs culturelles du Bénin.

Dans son élan de mieux promouvoir l’identité culturelle du pays, le gouvernement fait de la formation des jeunes sa priorité. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’atelier de renforcement des capacités sur les techniques d’écriture, d’action dramatique et de photographie qui s’est tenu du 11 au 15 décembre 2018 à la maison Tv5 à Natitingou. Soutenue par le ministère du Tourisme, de la culture et des sports à travers le Fonds des arts et de la culture, cette activité a été sanctionnée par un spectacle de restitution. Occasion pour les futures stars des planches d’offrir au public qui a massivement fait le déplacement, des tableaux artistiques et culturels à la taille de l’enjeu de la formation. En effet, cette soirée culturelle qui sanctionne une semaine de formation a permis aux jeunes comédiens de gratifier les spectateurs de quelques séquences de scène de faits divers.



Procédant à la remise d’attestation aux participants à cette formation, Ernest Houssou, Chargé du suivi de projets au ministère du Tourisme, de la culture et des sports, a fait observer qu’il avait des inquiétudes. Selon lui, ce n’est pas pour la première fois que la Dfac appuie une telle formation. « J’avais peur qu’il n’y ait pas assez de participants. Mais je suis heureux du nombreque j’ai vu. Il dépasse de très loin l’effectif de la dernière séance. Je constate que les jeunes ont commencé par s’y intéresser », a-t-il déclaré. Selon lui, le gouvernement du Nouveau départ met l’accent sur la promotion de la culture et du tourisme. Pour ce faire, Ernest Houssou a insisté sur la formation. « Il faudrait former les gens qui vont pouvoir mettre en valeur cette culture, la sortir de l’état primaire pour qu’elle soit exportable », a-t-il expliqué. C’est à travers ces types de formation, a-t-il ajouté que,le Bénin peut espérer une culture et un tourisme qui pourront apporter une plus value. Par ailleurs, il a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage de la formation.

Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here