Vatican:Le continent africain et le conflit en Syrie au cœur du message de Noël du pape

0
3887

En ce jour de Noël, le pape François a prononcé son traditionnel discours Urbi et Orbi depuis la place Saint-Pierre, à Rome. Le souverain pontife a notamment dénoncé les agissements des groupes extrémistes sur le continent africain. François a aussi appelé à garantir la sécurité en Syrie.

Devant les 55 000 personnes réunies sur la place Saint-Pierre à Rome, le souverain pontife a dénoncé les agissements des groupes extrémistes sur le continent africain, en particulier au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigeria. Le pape François, qui vient de fêter ses 83 ans, a également eu une pensée pour la République démocratique du Congo : il appelle à la paix pour les populations de l’est du pays. « Que le seigneur qui est né soit la lumière pour les peuples de l’Afrique où persistent des situations sociales et politiques qui contraignent souvent les personnes à émigrer en les privant d’une maison et d’une famille, a déclaré François depuis son balcon de la place Saint-Pierre. Qu’il soit la paix pour la population qui vit dans les régions orientales de la République démocratique du Congo, meurtrie par des conflits persistants. » Évoquant le sort de « tous ceux qui souffrent à cause des violences, des calamités naturelles ou des urgences sanitaires » sur le continent africain, le pape a ajouté : « Qu’il soit le réconfort pour tous ceux qui sont persécutés à cause de leur foi religieuse, spécialement les missionnaires et les fidèles kidnappés, et pour tous ceux qui tombent victimes des attaques de la part des groupes extrémistes, surtout au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigeria. »

 

Un appel à « garantir la sécurité au Moyen-Orient »

 

François a aussi appelé dans son traditionnel message de Noël la communauté internationale à « garantir la sécurité au Moyen-Orient, tout particulièrement en Syrie ». La Syrie où les bombardements russes anti-jihadistes s’intensifient dans la province d’Idleb, et ont encore tué 9 civils ce mardi 24 décembre. « Que le Christ soit lumière pour les nombreux enfants qui subissent la guerre et les conflits au Moyen-Orient et dans divers pays du monde, a lancé le Saint-Père. Qu’il soit le réconfort du bien-aimé peuple syrien qui ne voit pas encore la fin des hostilités qui ont déchiré le pays en cette décennie. Qu’il secoue les consciences des hommes de bonne volonté. »

 

« Soutien pour le peuple libanais »

 

Et de poursuivre : « Qu’il inspire aujourd’hui les gouvernants et la communauté internationale pour trouver des solutions qui garantissent la sécurité et la coexistence pacifique des peuples de la région et qu’il mette fin à leur indicible souffrance. Qu’il soit un soutien pour le peuple libanais afin qu’il puisse sortir de la crise actuelle et redécouvre sa vocation d’être un messager de liberté et d’harmonieuse coexistence pour tous. » Dans son message Urbi et orbi, François a aussi invité à « assouplir notre cœur souvent endurci et égoïste », rapporte notre correspondant à Rome, Éric Sénanque, afin de donner « le sourire aux enfants du monde entier », abandonnés ou trop souvent victimes de violences.

 

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here