Visite de travail de Kersti Kaljulaid:Le Bénin et l’Estonie se rapprochent

0
420

L’offensive diplomatique entamée depuis un moment par le Chef de l’Etat, Patrice Talon, enracine la longue et vieille relation entre le Bénin et l’Estonie. A son invitation, la Présidente de la République d’Estonie, Kersti Kaljulaid, est en visite officielle au Bénin du 04 au 06 décembre 2018.

Le Bénin et l’Estonie s’accordent à renforcer les liens de coopération au service de plusieurs programmes innovants. La visite de la Présidente Kaljulaid à son homologue du Bénin est le témoignage d’une coopération réchauffée par le Chef de l’Etat depuis sa visite en Estonie en décembre 2016. Au-delà des liens historiques, le Bénin et l’Estonie se sont engagés à œuvrer pour un progrès économique remarquable dans plusieurs domaines. Au cours de cette importante visite, il sera procédé à la signature formelle du contrat sur la mise en œuvre du cadre d’interopérabilité (X-Road). Au cours de sa visite en décembre, le Chef de l’Etat du Bénin a surtout consacré une bonne partie de son séjour à échanger avec ses hôtes sur le système de gouvernance numérique « e-Estonia » pour lequel il a négocié un partenariat entre la structure de gestion de ce système « e-GovernanceAcademy » et le gouvernement du Bénin, avec la signature de deux (02) Mémorandums d’Entente.

Il s’agit du Mémorandum d’Entente relatif au partenariat stratégique dans le domaine de la e-gouvernance et de la cyber sécurité et du mémorandum d’Entente portant sur la coopération technique en matière de e-gouvernance au profit des fonctionnaires publics. A la suite de cette visite qui a été d’ailleurs le déclic majeur de la coopération entre les deux Etats, une délégation pluridisciplinaire estonienne conduite par le Vice-ministre, Sous-secrétaire chargé des Affaires économiques et du développement au Ministère des Affaires étrangères d’Estonie, Väino Reinar, a séjourné au Bénin les 06 et 07 avril 2017. L’objectif de cette mission était de renforcer la coopération bilatérale entre les deux Etats, de procéder aux évaluations préliminaires des besoins du Bénin en matière d’économie numérique en vue de déterminer une feuille de route pour la mise en place progressive des e-solutions, et prospecter les opportunités de partenariat et d’investissement au Bénin. Dans le cadre de ces échanges, le Directeur général de l’Agence d’exécution du Conseil du numérique de la Présidence de la République, Serge Adjovi, a pris part, les 30 et 31 mai 2017 à Tallinn, la capitale estonienne, à la Conférence sur la e-gouvernance, organisée par la e-GovernanceAcademy en collaboration avec le Ministère estonien des Affaires Etrangères.



De grands projets en vue pour la dématérialisation

Dans son ambition de réussir la dématérialisation de l’administration, le gouvernement a sollicité l’expertise de l’Estonie qui ne s’est pas fait attendre. Ainsi, du 30 janvier au 02 février 2018, une mission des représentants de e-GovernanceAcademy (eGA) a séjourné à Cotonou. L’équipe surplace a pu avoir un aperçu de la situation de dématérialisation de l’administration au Bénin, partager l’expérience pratique estonienne en la matière, évaluer la situation actuelle et dégager les conclusions générales et les suggestions d’activités futures. Après des réunions d’information des experts de eGA avec les responsables de plusieurs organismes publics dont l’Assi, l’Apiex, l’Apdp, la Cnil, la Cnss, le projet Arch et l’Anpt entre autres, la mission a abouti à l’élaboration d’un Rapport par e-GovernanceAcademy, avec des recommandations d’actions à mener pour faire aboutir les projets du numérique au Bénin. Ces relations soutenues et caractérisées par diverses missions d’études afin de faire aboutir les engagements contenus dans les deux mémorandums d’entente entre l’eGA et le gouvernement du Bénin, donnent des résultats probants



Des retombées certaines pour le Bénin

Le Bénin gagne déjà énormément de cette coopération naissante entre les deux Etats. Le premier acte majeur, c’est la signature de deux actes signés le 09 Octobre 2018 à Tallinn à savoir : un Accord de partenariat et de Services portant création du cadre de collaboration pour la réalisation des projets du numérique au Bénin et un Protocole relatif à la mise en œuvre des Mémorandums d’entente signés le 13 décembre 2016 à Tallinn. A travers ces actes, E-GovernanceAcademy s’engage à apporter son expertise au Bénin dans la Conception et la mise en œuvre d’une solution d’interopérabilité gouvernementale (X-road), la mise en œuvre du portail national des eServices et l’assistance stratégique à la Direction générale de l’agence des services et systèmes d’information (Assi) pour la mise en œuvre du Smart Gouv. Avec la signature de ces deux (02) documents, les actions visant la mise en œuvre des projets du numérique au Bénin ont démarré dès le 1er novembre 2018, en attendant la signature formelle du contrat sur la mise en œuvre du cadre d’interopérabilité (X-Road), à l’occasion de la visite officielle de la Présidente de la République d’Estonie. A tout cela s’ajoute, un intérêt avéré et croissant d’entreprises estoniennes pour des investissements au Bénin. Plusieurs d’entre elles font des démarches pour investir et nouer des partenariats d’affaires au Bénin. Au rang de ces entreprises, il y a : Société GoSwift. Cette société offre, entre autres, un service de gestion des files d’attente. Au Bénin, GoSwift se propose de développer un logiciel de gestion des files d’attente des véhicules gros porteurs au niveau des frontières et des ports, pour éviter les engorgements et les longues files d’attente occasionnant des pertes de temps.

A ce titre, les discussions sont en cours avec la Direction du Port autonome de Cotonou et Bénin Control. La Société Cybernetica, quant à elle, recherche, développe et fabrique des solutions logicielles, des produits de signalisation lumineuse et télématiques, ainsi que des systèmes de surveillance maritime et de radiocommunication. Cette entreprise a joué un rôle important dans la mise en place de e-Estonia, et fournit diverses solutions de gouvernance électronique. Elle pourrait être un partenaire clé dans la mise en œuvre du système d’interopérabilité (X-Road) au Bénin. La société Defendec, quant à elle, est une entreprise qui opère dans le domaine de la sécurité, de la surveillance et la protection électronique des sites stratégiques. A tout cela, il convient d’ajouter l’intérêt de l’Ecole de diplomatie d’Estonie à l’égard du Bénin. En effet, elle donne la possibilité à de jeunes diplomates béninois de moins de 40 ans à prendre part à des programmes de formation diplômante en Master, au bénéfice de bourse offerte par le Ministère des affaires étrangères d’Estonie, pour compter de l’année académique 2016-2017. Cette offre est toujours en vigueur.

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here