Visite d’inspection du président Joseph Djogbénou:Le siège réhabilité de la Cour constitutionnelle livré le 31 décembre prochain

0
1124

Le président Joseph Djogbénou a effectué, le mercredi 15 juillet 2020 une visite d’inspection du chantier de réhabilitation de la Cour constitutionnelle, afin de constater le niveau d’avancement des travaux. Selon le patron de la société en charge des travaux, l’infrastructure sera livrée le 31 décembre prochain.

A 8 mois de l’élection présidentielle et dans le souci de suivre l’évolution des travaux de réhabilitation du siège de la Haute juridiction, le président de la Cour constitutionnelle s’est rendu sur les lieux pour s’imprégner de l’état d’avancement desdits travaux. Casque de chantier sur la tête, Joseph Djogbénou accompagné du vice-président de la Haute juridiction, Razaky Amouda Issifou, du conseiller Rigobert Azon, des membres du cabinet et du Secrétariat général, a pu visiter le bâtiment dans tous ses coins et recoins. Cette visite a également été l’occasion pour la délégation d’être au fait des petits blocages qui entravent le bon déroulement des travaux entre le chef d’ouvrage qu’est le Ministère du cadre de vie et la société Mapolo. A ce sujet, les deux parties qui travaillent en parfaite harmonie depuis le début des travaux, se sont engagées à poursuivre dans cette dynamique en accordant leurs violons. Fidèle à ses habitudes, le président Djogbénou a d’abord cherché à comprendre si le cahier de charges est vraiment respecté. Il a beaucoup posé de questions pointues, s’attardant sur la présentation des ouvrages, la nature et le choix de certains matériaux, l’utilisation de telle méthode plutôt que telle autre. Les nombreuses questions du président ont suscité des réponses et des informations détaillées de la part des responsables de la maîtrise d’ouvrage déléguée quant au déroulement des travaux, la configuration physique des lieux. L’exécution des travaux va durer 12 mois. Pour le Directeur général de Mapolo, Apollinaire Matro, ce chantier sera exécuté dans les délais contractuels. « Le taux d’exécution physique des travaux est de 30% et Plaise à Dieu, ce chantier sera livré le 31 décembre 2020. La particularité de ce chantier est que le président de la Cour constitutionnelle regarde tout de près. J’en profite pour le remercier pour son implication qui est constante », a fait remarquer Apollinaire Matro.

 

Service de Presse de la Cour constitutionnelle

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here