Vœux des institutions au chef de l’Etat:Houngbédji salue le leadership de Talon

0
2776

Lors de la cérémonie de présentation de vœux du nouvel an au chef de l’Etat, mardi 8 janvier 2019,  au nom des institutions de la République, le président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, a mis en exergue le vote de la nouvelle Charte des partis, et la loi sur le financement des partis politiques, ainsi que les  transformations induites dans le système politique. Il a aussi apprécié les réformes sociales initiées par le président Patrice Talon, dont il a salué la vision et le leadership. Lire son discours.

Monsieur le Président de la République,

 

C’est avec un plaisir renouvelé que je prends la parole au nom des institutions Constitutionnelles de la République pour célébrer avec vous l’année nouvelle.

Au nom de ces institutions ici réunies et en mon nom personnel, je vous présente, Monsieur Le Président de la République, les vœux respectueux et ardents que nous formulons pour votre bonheur et votre réussite dans les hautes fonctions que le peuple béninois vous a confiées.

Nous adressons aussi nos vœux à votre famille, singulièrement à votre épouse Madame Claudine Talon. Son humanisme et sa détermination sans vaine ostentation dans la lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, des enfants et des personnes vulnérables forcent admiration et respect. Nous saluons cette riche complémentarité qui, au sommet de l’état, concourent au bien-être de nos populations.

Monsieur Le Président de la République, en cette circonstance solennelle de présentation des vœux, nos pensées se doivent de converger vers la poursuite de l’objectif commun qu’est notre mieux vivre ensemble. Votre engagement inlassable sur le vaste chantier des réformes que vous avez ouvert depuis bientôt trois (3) ans commence à porter ses fruits.

 

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

L’année qui vient de prendre fin aura marqué l’attention dans plusieurs domaines.

 

Au plan politique et institutionnel elle a vu l’achèvement de la réforme du système partisan. Le vote des deux (2) lois majeures que sont la charte des partis politiques et le code électoral amorcent une simplification du paysage politique. Il sera accompagné par le vote d’une loi sur le financement public des partis. Nous pouvons donc en espérer un système partisan plus inclusif et plus performant, une nouvelle configuration du paysage politique, une culture politique plus démocratique. C’est pourquoi je voudrais saluer votre leadership qui a donné à cette réforme désirée par tous, le souffle nécessaire à son adoption et former le vœu qu’elle résiste à l’épreuve de nos habitudes collectives ;  » quid leges sine moribus » disait Cicéron, et à l’épreuve du temps.

Les institutions de la République se réjouissent et vous félicitent pour les changements positifs que vous imprimez à l’environnement politique social et économique de notre pays. Le changement de comportement de plus en plus perceptible de nos compatriotes face au bien public est l’un des signes que vos actions sont sur la bonne voie.

C’est pourquoi elles vous assurent de leur pleine disponibilité à assumer chacune sa part d’obligation dans le respect de la Constitution.

Au plan économique et social, vous avez compris que le premier devoir d’un état vis-à-vis de ses citoyens est le devoir de sécurité et que celle-ci est indispensable au développement. La grande majorité de nos concitoyens loue la pertinence des mesures que vous avez initiées pour améliorer la sécurité sur notre territoire ; cette amélioration est quotidiennement vécue par nos populations.

Cet environnement sécurisé et apaisé offre le meilleur cadre à vos actions visant au renforcement du capital humain. En effet, la satisfaction des besoins essentiels en matière de sécurité, d’éducation et de nutrition est un objectif essentiel de votre gouvernement. C’est pourquoi, après avoir assaini le système sanitaire et le système pharmaceutique, vous avez engagé le démarrage prochain de la phase pilote du projet assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), notamment dans sa composante assurance maladie qui offrira à nos concitoyens la sécurité sanitaire.

Le secteur de l’éducation a lui aussi fait l’objet de votre attention. En portant à 51% le taux de couverture des cantines scolaires, vous améliorez les conditions d’accès d’un plus grand nombre d’enfants à la scolarisation.

En procédant à l’évaluation des enseignants pour mieux orienter leurs besoins en formation, vous renforcez la qualité de l’éducation.

De nombreux autres chantiers ont été à l’actif de votre gouvernement pendant l’année écoulée. Les actions de votre gouvernement pour étendre l’accès à l’eau potable et l’accès à l’électricité sont tangibles et offrent des perspectives heureuses pour nos populations. Tout aussi visibles sont vos actions dans la réalisation des infrastructures routières qui s’inscrivent dans la qualité et la durabilité. Plus de onze mille (11 000) km de pistes rurales ont été ouvertes ou réfectionnées permettant le désenclavement des lieux de production.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Monsieur le Président de la République, je n’ai pas la prétention de me livrer à un bilan exhaustif de ce qui a déjà été fait. En énumérant ces actions là, j’ai seulement voulu indiquer que les institutions de la République ici représentées suivent avec attention et intérêt les actions que votre gouvernement et vous-même avez engagées pour le bonheur de nos populations. C’est le lieu de saluer et d’apprécier la bonne qualité des relations que les institutions de la République entretiennent avec votre gouvernement. Nous sommes persuadés qu’elles continueront à se renforcer dans l’intérêt supérieur du Bénin.

 

Les perspectives de l’année 2019 sont enrichies par l’ambition que vous portez et par les actions en cours de réalisation.

 

 Notre souhait le plus ardent est que cette ambition continue de se concrétiser afin que sous votre leadership, le Bénin continue à renforcer ses acquis de développement et de démocratie. C’est aussi le lieu de vous renouveler la détermination et l’engagement des institutions de la république à vous accompagner dans vos actions. En témoigne le vote à l’Assemblée nationale du budget général de l’État exercice 2019 qui vous donne les moyens de poursuivre l’œuvre commencée. Il est le témoignage que comme vous et avec vous les institutions de la République travaillent avec enthousiasme et détermination à l’avènement d’un Bénin meilleur.

Monsieur le Président de La République, l’année qui commence est une année électorale. Notre pays organisera la huitième édition de ses élections législatives. Ce moment sera un moment important de notre vie démocratique. Cette élection sera le premier test de fiabilité et d’adéquation des nouvelles lois qui régissent notre vie politique. Mon souhait, notre souhait à tous est qu’elle se déroule dans la transparence, dans l’équité et dans la paix afin que le Bénin en sorte une fois encore grandi. En vous remerciant pour votre bienveillante attention, je vous renouvelle, ainsi qu’à votre épouse et à votre gouvernement, nos vœux les meilleurs pour une bonne et heureuse année 2019.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here