Vote de la loi n°2021-03 par l’Assemblée nationale:Le secteur pharmaceutique désormais organisé au Bénin

0
627

Le Bénin dispose désormais d’une loi pour recadrer le secteur pharmaceutique. Hier, mardi 12 janvier 2021, les députés ont adopté à l’unanimité la loi n°2021-03 portant organisation des activités pharmaceutiques en République du Bénin.

La marche du Bénin vers l’instauration d’un cadre législatif cohérent qui gouverne le nouvel ordre dans le secteur de la santé se poursuit sans relâche. Mardi 12 janvier 2021, les députés ont voté à l’unanimité la loi portant organisation des activités pharmaceutiques en République du Bénin après le rendez-vous manqué de la semaine dernière. Le texte adopté comporte 100 articles subdivisés en plusieurs titres et chapitres relatifs entre autres : aux activités liées aux médicaments et autres produits de santé ; aux conditions d’exercice de la pharmacie ; à la régulation du secteur pharmaceutique et aux diverses sanctions y applicables. Cette nouvelle loi apporte une cohérence à l’ensemble du dispositif législatif et règlementaire relatif à la pharmacie et au médicament et conforte le Bénin dans le respect de ses engagements internationaux exprimés à travers la Convention Médicrime, instrument de droit pénal international de lutte contre le trafic des faux médicaments que le pays avait signé et ratifié. Elle permet également de renforcer la crédibilité du Bénin vis-à-vis de la communauté internationale, régionale et sous-régionale au regard des nouvelles exigences en matière de régulation des produits de santé. Avec cette nouvelle loi, le ministre de la Santé a désormais le pouvoir d’organiser les tours de garde des pharmacies en collaboration avec le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens. Cela se fera par arrêté ministériel. Selon Benjamin Hounkpatin qui était présent à l’hémicycle, ladite loi vise à encadrer et réguler le secteur pharmaceutique, en renforçant de façon spécifique : la disponibilité et l’accessibilité financière des médicaments et autres produits de santé ; l’assainissement du sous-secteur pharmaceutique ; la traçabilité du système d’approvisionnement des produits de santé ; la qualité des produits pharmaceutiques mis à la consommation au Bénin et l’amélioration des soins de santé.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé- Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here