Yayi, Houndété, Houdé, Aïvo et Cie perdent la boussole 

0
735

Les opposants au régime en place n’ont plus de repère. Yayi Boni, Eric Houndété, Joël Aïvo et Cie sont déboussolés par le rouleau au compresseur de Patrice Talon qui force l’admiration de tout le peuple béninois. En lieu et place d’une stratégie bien pensée, les leaders de l’opposition offrent un piteux spectacle avec les mêmes refrains tels que : la restauration de la démocratie, le respect des droits et libertés fondamentaux garantis par la Constitution et les conventions internationales, le retour au pays des citoyens béninois contraints à l’exil, la libération des prisonniers, l’audit de la liste électorale… La même ritournelle, les Béninois en ont marre et n’en veulent. Ils veulent des gouvernants comme le président Patrice Talon qui va leur apporter de l’eau, des cantines scolaires, de l’électricité et des infrastructures pour le développement du pays. En l’espace de quelques semaines, plusieurs changements de dénomination ont observés avec un creuset mis sur pied pour régler des comptes. Le dernier changement en date est celui annoncé publiquement mercredi 13 janvier 2021 : le Front pour la restauration de la démocratie (Frd). La présidence dudit Front sera tournante et mensuelle. Pour le premier mois, c’est l’ancien député Valentin Aditi Houdé qui a été désigné pour présider les destinées du Front. Sera-t-il le dernier changement avant la Présidentielle du 11 avril ? Bien malin qui pourra répondre.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here