115 sacs de noix d’anacarde brutes en exportation frauduleuse arraisonnés par la douane à Bassila

0
863




Kpèrèkètè (Bassila), 11 Mars (ABP)- Un camion chargé de 115 sacs de noix d’anacarde brute en partance pour le Togo a été intercepté à hauteur du village d’Aworo dans la commune de Bassila le 5 mars dernier par les éléments de la brigade des douanes de Kpèrèkètè lors d’une patrouille, a révélé vendredi à la presse le directeur régional Atacora-Donga des douanes béninoises, Moumouni Gabi.

Selon le directeur départemental des douanes de l’Atacora-Donga, ce chargement de 115 sacs de noix d’anacarde bruite de 100 kilogrammes chacun, en direction du Togo était sans aucun document administratif.

« Après son interpellation, le chauffeur a tenté de s’échapper et dans sa tentative, il a percuté le véhicule de la douane qu’il a sérieusement endommagé », a expliqué Moumouni Gabi. Ayant constaté les dégâts, l’homme a pris la fuite laissant derrière lui, le camion et son contenu.



La douane béninoise à travers sa direction générale, a rappelé le directeur, a instruit les directeurs départementaux pour la mise en place des cadres de concertations regroupant la douane, la police républicaine et les eaux et forêts pour lutter contre l’évasion fiscale sur toutes ces formes.

« La hiérarchie douanière sera sans complaisance en cas de laxisme et de connivence nuisible aux intérêts du trésor public », a-t-il martelé, tout en invitant les élus locaux à s’approprier cette lutte en fournissant des informations justes et à temps réel sur des tentatives de fraude.



Notons que le gouvernement béninois, en vue de booster le secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie, a institué la taxe à la contribution de la recherche agricole (CRA) sur les exportations des graines et fibres de coton, des noix d’anacarde bruite et des bruts agricoles non transformés surplace.

A cet effet, il est interdit depuis le 8 mars 2016 l’exportation par voie terrestre de la noix de cajou brute.

LAISSER UN COMMENTAIRE