« La grande innovation a été l’introduction de l’outil informatique dans le processus de gestion de nos élections. Ce qui a favorisé l’exécution diligente des activités électorales ». C’est à cette conclusion que le président de la Commission électorale nationale autonome (Céna) est parvenu au terme de sa gestion des élections pendant 7 années. En effet, le  mandat de l’équipe dirigée par Emmanuel Tiando a pris fin mardi 13 juillet 2021.  « Ensemble avec vous, nous avons engagé des actions novatrices pour rendre la Céna de plus en plus professionnalisée tant au niveau du renforcement des capacités des hommes que dans la définition et la mise en œuvre des stratégies d’actions pour une meilleure efficacité », a déclaré le président de la Céna pendant la cérémonie d’adieux au personnel. L’équipe dirigée par Emmanuel Tiando a prêté serment le 02 juillet 2014 pour un mandat de sept ans non renouvelable. La première mandature a organisé les élections communales de 2015 et 2020, les Présidentielles de 2016 et 2021 ainsi que les Législatives de 2015 et 2019. Leur mandat prend fin le 13 juillet 2014. La Céna est composée désormais de deux nouvelles structures. Il s’agit du Conseil électoral (Ce) et la Direction générale des élections (Dge). Le Conseil électoral sera installé ce mercredi 14 juillet 2021. La cérémonie sera présidée par le chef de l’Etat.

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here