Le périple présidentiel de reddition de comptes est à sa 14ème journée. Lundi 30 novembre 2020, Patrice Talon et sa délégation étaient respectivement à Ouinhi, Covè, Zagnanado et Za-Kpota. Dans chaque Commune, c’est dans la liesse populaire que le président de la République a été accueilli. S’agit du bilan, Patrice Talon a rendu compte dans les moindres détails des efforts fournis depuis avril 2016. Par rapport aux doléances, des engagements ont été pris pour que chaque Béninois puisse jouir des fruits de son sacrifice pour le développement. 

Talon à Ouinhi : « Le Bénin est déjà sur la route du développement »

Le chef de l’Etat, Patrice Talon a entamé hier lundi 30 novembre 2020 la 14ème journée de sa tournée nationale de reddition de compte aux populations du département du Zou. La première étape de sa descente pour cette 14ème journée, a été la Commune de Ouinhi dans le département du Zou. A cette étape, le chef de l’Etat a expliqué son approche de développement du Bénin. Au regard des performances inégalées réalisées en moins de cinq ans, le chef de l’Etat a assuré que « le Bénin est déjà sur la route du développement ».

Le Bénin n’est plus à la traîne. Le développement longtemps rêvé est en passe d’être une réalité. Encore quelques années et le pays sera complètement transformé sur tous les plans. Les efforts fournis dans ce sens depuis avril 2016 ont été présentés à la population de Ouinhi hier lundi 30 novembre 2020 par le chef de l’Etat au cours de sa tournée de reddition de comptes. Après avoir exprimé sa gratitude à la population pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, le président de la République a ensuite exposé brièvement l’objectif de sa tournée avant d’aborder la question du développement qui constitue son cheval de bataille depuis 2016. Selon lui, le développement du Bénin ne peut être amorcé sans la satisfaction d’un certain nombre de préalables, notamment l’eau, l’énergie, les routes et les infrastructures socio-communautaires. A ses dires, ce sont des besoins essentiels et prioritaires récurrents que tout gouvernement responsable doit s’atteler à satisfaire. « Le terrain est balisé pour un réel développement du pays. Le Bénin est déjà sur la route du développement. L’espoir est permis avec ce qui a pu être fait par mon gouvernement en cinq ans », a laissé entendre Patrice Talon. De même, puisque la population de Ouinhi est essentiellement constituée d’agriculteurs, Patrice Talon l’a également rassurée sur l’accompagnement de son gouvernement à l’endroit des agriculteurs, à travers le Fonds national de développement agricole (Fnda). A ce propos, le chef de l’État a affirmé que le Fnda a aujourd’hui les moyens pour aider les producteurs agricoles et même certains  artisans à avoir des crédits. Bien avant l’intervention du président Talon, le maire de Ouinhi, Jonas Babatoundé Houessou, s’est dit honoré de recevoir le président de la République dans sa Commune. Selon lui, de mémoire d’homme, c’est la première fois qu’un président en exercice, décide d’aller jusqu’à à Ouinhi, pour échanger avec la population dans un souci de reddition de comptes, et de s’enquérir aussi de ses difficultés. « Nous vous en remercions, très sincèrement », a-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de remercier le premier magistrat béninois pour les actions de développement au profit de sa Commune.

 Les Béninois fixés  en janvier

La question de la Présidentielle de 2021 a été également abordée dans les discussions. Sur la candidature ou non du chantre du Nouveau départ à cette élection, les Béninois en général et la population de Ouinhi en particulier devront attendre le début du mois de janvier 2021. L’annonce a été faite par le chef de l’Etat. « Je reviendrai en début janvier et je vous parlerai de l’élection présidentielle de 2021, si je serai candidat ou pas je vous le dirai », a-t-il promis. Selon l’actuel locataire du Palais de la Marina, le moment n’est pas encore propice pour dire qui sera président en 2021, mais de rendre compte à ses concitoyens et de leur assurer que le pays est déjà sur la route du développement.

 

Covè opte pour la continuité des actions de Talon

Les forces vives de Covè optent pour la continuité des actions du président Patrice Talon pour mettre le Bénin sur l’orbite du développement. Par la voix de l’édile de la Commune, Auguste Aihunhin, elles l’ont martelé hier lundi 30 novembre 2020 lors de la descente du chef de l’Etat dans cette Commune après l’étape de Ouinhi. « Le mouvement ne doit pas s’arrêter en 2021, c’est le vœu des populations de Covè », a lancé le maire Auguste Aihunhin. Pour justifier cette décision de la population, il a en leur nom salué les réalisations dont a bénéficié la Commune depuis l’arrivée du chef de l’Etat en 2016. A titre illustratif, il a évoqué entre autres la réalisation de la route Covè-Gbanamé-Pahouian et la construction du stade omnisports de Covè. Il a aussi félicité le président de la République pour ses appuis dans la Commune qui ont permis à Covè d’être la 1ère productrice de riz dans le département du Zou et la 3ème sur le plan national. En effet, le Projet d’appui au développement du maraîchage (Padem) a permis d’accroître la production de la Commune, la construction du stade omnisport pour Covè  et la question de la transhumance pour laquelle vous y avez mis autant d’engagement car il faut noter qu’aucun gouvernement avant votre avènement n’a réglé ce problème. A cette liste de réalisations non exhaustives, il a associé le courage, l’ardeur au travail du chef de l’Etat, la rigueur et l’audace dans la gestion des affaires publiques. Cette rencontre a été également l’occasion pour le maire de Covè d’adresser des doléances au chef de l’Exécutif. Sensible à ces doléances, Patrice Talon s’est encore engagé à tout faire pour combler les attentes de ses compatriotes. L’une des clés pour y arriver, la lutte contre la corruption et la dilapidation des ressources publiques. A sa prise de parole, Patrice Talon a fait remarquer que le pays avance désormais sur la base des réformes engagées depuis avril 2016. Selon lui, même s’il ne fait pas 10 ans, le Bénin a déjà gagné. « Il faut l’avouer le pays est dur mais le pays avance désormais. Même si Talon ne fait pas 10 ans on a déjà gagné », a-t-il déclaré.

 

Le chef de l’Etat promet de maintenir le rythme des réalisations

« Le pays est en chantier, c’est vrai. Zagnanado n’est pas encore en construction. Tout continue de nous manquer à Zagnanado comme si rien n’avait changé ». Ce sont quelques propos forts du président Talon à l’occasion de sa tournée présidentielle à Zagnanado ce lundi 30 novembre 2020. Malgré ce tableau peint, les forces vives de la Commune peuvent garder espoir car, le meilleur reste à venir. Ainsi, revenant sur les défis relevés sur le plan national et particulièrement à Zagnanado, le président Talon a fait savoir qu’il n’existe plus une Commune au Bénin où tout le monde n’a pas accès à l’eau potable. Parlant des infrastructures routières, « nous avions l’habitude de recommencer presque tout le temps la reconstruction de nos routes au lieu de les entretenir », a déclaré le chef de l’Etat. Pour ce faire, le gouvernement a décidé d’accorder une place de choix à la nature et à la qualité des routes qui sont désormais construites dans le pays. « Quand on regarde désormais la nature et la qualité de nos routes, on voit aussi que sur ce point les choses ont changé », a-t-il fait remarquer. Il a pris l’engagement de maintenir durant au moins deux mandats le rythme actuel de réalisation desdites infrastructures sur toute l’étendue du territoire national. Sur les plans énergétique, sécuritaire et autres, les efforts consentis n’ont pas été passés sous silence par Patrice Talon.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here