A l’image de Nonvitcha:Jocelyn Dégbey plaide pour une fête identitaire des Adja

0
379




Du 18 au 20 mai 2018, les peuples Wxla et Wxéla ont célébré à Akodéha les retrouvailles Nonvitcha. Ayant participé à ce grand événement culturel, le député Jocelyn Dégbey a salué l’initiative et souhaité qu’elle fasse école dans d’autres communautés, comme celle Adja.

Une fête identitaire des Adja ! C’est le souhait du député Jocelyn Dégbey. Très impressionné par la bonne organisation des retrouvailles Nonvitcha, une rencontre instituée depuis des lustres pour célébrer la fraternité entre les peuples Wxla et Wxéla, l’élu de la 12ème circonscription électorale nourrit désormais le rêve de voir ses frères imiter les « popo ». Il est vrai, à Dogbo chez lui, il existe déjà une fête identitaire qui est célébrée chaque 15 août qui est dénommée « Dogbohoué ». Seulement, celle-ci ne rassemble pas toutes les communes ayant en partage la langue Adja. Dans le département du Couffo en effet, au total six communes ont en partage la langue Adja. Il s’agit d’Aplahoué, de Klouékanmè, de Toviklin, de Dogbo, de Lalo et de Djakotomey. En dehors de la communauté Adja, il y en a d’autres à l’instar de fon, goun et autres qui sont issues de l’ère culturelle Adja-Tado. C’est dire qu’une telle initiative va drainer du monde, et son impact en termes de retombées sera considérable pour la région.

Comme avec Nonvitcha où la fête est tournante, elle peut l’être aussi pour favoriser un brassage interculturel. Et c’est surtout cet aspect qui fait que le député Jocelyn Dégbey propose à ses frères d’initier un tel creuset d’échanges pour véritablement impulser le développement de leur département. Selon le député membre de l’Union fait la Nation, il faut que les natifs du Couffo parle d’une même voix pour porter sur les fonts-baptismaux une telle organisation capable de mettre sur orbite ce département encore plombé pas la division.

AT

LAISSER UN COMMENTAIRE