Afin de revisiter et de procéder à la relecture de la décision n° 98-050/Haac qui date de plusieurs années, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), tient depuis jeudi 11 février à Grand-Popo, un séminaire d’évaluation de l’organisation de l’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux médias de service public.

L’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux médias de service public au regard du Code de l’information et de la communication préoccupe la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Raison pour l’institution organise à Grand-Popo un atelier de relecture de la décision n°98-050/Haac en vue d’une excellente couverture médiatique de l’élection présidentielle du 11 avril prochain. Donnant le top des travaux du séminaire hier, le président Rémi Prospère Moretti dira que les élections sont des moments de fête et aussi des périodes sensibles au cours de desquelles les partis politiques, les associations et les citoyens doivent avoir un accès équitable aux médias. En effet, pour lui, l’équité au niveau des médias offre la possibilité aux partis politiques de s’adresser à leur électorat sans se sentir lésés. « Elle offre également la possibilité aux associations et aux citoyens de s’exprimer sur l’animation de la vie politique », a-t-il renchéri. Parlant des missions de son institution, le président Moretti a laissé entendre que parmi les missions assignées à la Haac et consacrées par la Constitution, l’une d’entre elles consiste à « veiller au respect de la déontologie en matière d’information et à l’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux moyens officiels d’information et de la communication ». C’est d’ailleurs ce qui justifie la tenue de ce séminaire qui a réuni les conseillers, les cadres de la Haac et les acteurs impliqués dans l’application de ladite décision. Plusieurs communications sont au menu de cet atelier de trois jours. Il s’agit notamment de l’Accès équitable au regard du Code de l’information et de la communication et de l’organisation de l’accès équilibré dans les médias du secteur privé. Les contraintes seront également présentées. L’appropriation des résultats issus de ce séminaire permettra de faire un bond qualitatif vers une régulation au service de toutes et de tous.

 

Gaétan Nato (Corresp. Mono-Couffo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here