Le Bénin se métamorphose, et des avancées sont notées dans plusieurs domaines depuis quelques années. Ce progrès notable, fruit de la discipline, du sacrifice et de la détermination de chaque citoyen à repositionner le pays fait qu’aujourd’hui, on peut être fier de célébrer l’indépendance du Bénin. Dans son message à la Nation le samedi 31 Juillet 2021, le Président Patrice Talon a exprimé, tout comme beaucoup de Béninois, sa fierté face à ces résultats obtenus en quelques années de gouvernance participative et insisté sur le nouvel état d’esprit auquel il a toujours appelé ses compatriotes.

Patrice Talon est fier de son peuple. Le Président de la République se réjouit de comment le Bénin est perçu de nos jours, dans plusieurs domaines. « Un pays souverain, un peuple fier et responsable, une Nation qui enfin, se réalise et construit pas à pas mais résolument, son développement ». Voilà comment Patrice Talon a présenté ce qu’est aujourd’hui le Bénin. Pour lui, la commémoration de l’indépendance, loin des manifestations festives et folkloriques, est en réalité la célébration de ce que nous sommes.  Aujourd’hui, le Bénin n’est plus le petit pays de l’Afrique de l’Ouest dont on parlait avant. Talon a dit d’ailleurs que nous sommes « une Nation qui prend de plus en plus sa place sur la scène internationale, qui peut parler d’une voix forte, sans complexe, mais sans prétention aucune ». oint n’est besoin de démontrer le respect désormais voué au Bénin aussi bien dans la sous-région, la région Afrique et même dans le monde. Les relations diplomatiques entre le Bénin et les grandes Nations du monde ont complètement changé. Le pays a de plus en plus le courage de prendre position sur des questions de développement mondial.   uand on parle du Bénin aujourd’hui, l’attention des grands décideurs est retenue. Il est désormais suivi et entendu.  Nous avons suivi comment le pays s’est révélé lors du débat sur l’annulation de la dette africaine dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire Covid 19 et de la crise économique. Le Bénin a crédibilisé sa signature sur le marché financier international en levant des fonds de grandes portées. Des partenaires au Développement font la queue à la porte du Bénin. Mais le Gouvernement se veut, de plus en plus, indépendant et autonome. Plus rien ne se fait comme avant. On ne tend plus la main à n’importe qui et à n’importe quelle occasion. Le Bénin n’est plus le pays mendiant qui reçoit de qui il veut.  Cette indépendance qui repositionne le Bénin de nos jours est celui voulu par le Président à travers de nombreuses réformes ‘’fâcheuses’’. Et là-dessus, le Président Patrice Talon a reconnu la prise de conscience des populations. « Si nous y arrivons, c’est bien parce que nous avons enfin compris qu’il ne faut pas se contenter d’être seulement politiquement indépendant », a dit le Président dans son message, le samedi dernier.  L’indépendance que célèbre le Bénin d’aujourd’hui se lit dans beaucoup de domaines. Les récents résultats obtenus sur le plan agricole, les moyens et efforts déployés dans le domaine du sport, la lutte contre l’impunité et la mauvaise gouvernance, la dématérialisation de plusieurs services de l’Etat et les nombreux investissements faits pour s’élancer vers une réelle autonomisation énergétique avec la disponibilité en eau potable à moindre coût permettent aujourd’hui de faire un bilan et de conclure que le Bénin est réellement indépendant.  Le simple fait de ne plus attendre les partenaires techniques et financiers et les dons d’Institutions financières mondiales pour améliorer les conditions de vie des populations est la preuve de la réelle indépendance du Bénin. Et comme l’a dit le président Patrice Talon dans son message, « nous pouvons être fiers de ce que nous sommes désormais capables de construire notre pays, et de réaliser l’essentiel de ce qui nous manque ».

Le sacrifice n’est pas fini…

Talon est un vrai perfectionniste. Il regarde encore loin et veut davantage repositionner le Bénin pour une réelle indépendance. Pour cela, il appelle encore les Béninois à redoubler d’ardeur : « …il faut surtout travailler, encore et encore, pour se développer, s’émanciper, pour ne pas dépendre de la charité des autres, afin d’être véritablement indépendant ». Si le Bénin a pu atteindre ce niveau d’évolution aujourd’hui, c’est grâce aux efforts des uns et des autres. Talon reconnait que c’est la volonté de chaque Béninois qui a permis d’obtenir les résultats dont tout le monde se réjouit et qui font que le pays est envié. Pour aller de l’avant, il faudra redoubler d’ardeur. Pas question, selon le Président, de dormir sur les lauriers ; car, dit-il, « Cette volonté de nous développer nous aussi, nous a fait prendre conscience que notre destin est exclusivement entre nos mains et désormais à notre portée».

Le président tient encore et toujours à son appel au nouvel état d’esprit « qui rend le Bénin si ambitieux et si laborieux ». Le niveau d’avancement est salutaire. Mais les défis qui restent ne sont pas négligeables. « Fort de notre potentiel, de notre nouvel état d’esprit et des succès que nous réalisons désormais, le temps que nous mettrons pour franchir les paliers restants sera beaucoup moins long que le temps perdu », a rassuré le président. Il y a des épreuves inattendues auxquelles il faut se préparer pour ne pas se voir freiner. Talon a donné, dans son message, l’exemple de la pandémie du coronavirus qui est venue bouleverser beaucoup de choses.   Et à cet effet, Patrice Talon pense que c’est une occasion à saisir. Pour lui, le fait de n’avoir pas pu fait un effort parallèle pour éviter de dépendre encore des autres dans la suite de la gestion de cette crise, notamment le vaccin, doit nous faire réfléchir. « Notre totale dépendance en ce qui concerne les matériels et les intrants de dépistage, ainsi que le vaccin, nous révèle combien le chemin est encore long ».

Félicien Fangnon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here