La Commission béninoise des droits de l’homme se prépare pour la réussite de sa mission d’accréditation, de techniques de plaidoyer, d’enquêtes et de reporting. Avec le soutien des Etats-Unis, plusieurs séminaires de formation ont été organisés entre le 22 février et le 11 mars. 

Communiqué de presse

 

Le gouvernement des Etats-Unis a soutenu la Commission béninoise des droits de l’Homme (Cbdh) pour des formations sur l’accréditation de l’institution, les techniques de plaidoyer, les procédures d’enquêtes et de reporting sur les actes de torture, afin de renforcer les fonctions de la Cbdh en tant qu’Institution nationale des droits de l’homme (Indh).

Par l’intermédiaire de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid), les Etats-Unis ont soutenu trois ateliers de deux jours chacun, à l’intention des commissaires et du personnel de la Cbdh, entre le 22 février et le 11 mars. Les ateliers ont porté sur:

 La préparation de la demande d’accréditation de la Cbdh en tant qu’Indh auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, lors d’une session animée par la juge Reine Alapini-Gansou de la Cour Pénale Internationale;

 Les méthodologies de plaidoyer pour le renforcement des relations du gouvernement du Bénin avec la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Cette session a été animée par le Dr Horace Adjolohoun, Maître de conférence extraordinaire au Centre pour les droits de l’homme, Université de Prétoria, et professeur invité en droits de l’homme et droit comparé à Central European University; et

 Les Procédures d’enquêtes et de comptes rendus sur les actes de torture. Cette session qui permet de répondre à une responsabilité confiée à la Cbdh par le gouvernement du Bénin a été animée par Paul Angaman, professeur à l’Université d’Abidjan et président de la Fédération internationale d’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Fiacat).

Grâce à ces formations, les Etats-Unis dotent la Cbdh des connaissances et des compétences nécessaires pour remplir son double mandat de promotion et de protection des droits de l’homme au Bénin.

«En tant que leaders des droits humains, vous êtes appelés à promouvoir le respect des droits humains pour tous au Bénin. Le peuple américain, par l’intermédiaire de l’Ambassade des Etats-Unis et de l’Usaid, est prêt à vous accompagner sur cette voie pour les droits de l’homme », a déclaré le Représentant résident de l’Usaid au Bénin, Monsieur Carl Anderson.

Les Etats-Unis font la promotion des droits de l’homme et de la gouvernance démocratique pour faire progresser un monde plus libre, pacifique et prospère. Ensemble, ces activités sont des composantes importantes du soutien américain pour faire progresser les droits de l’homme au Bénin.

 

Cotonou, le 15 mars 2021

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here