Le gouvernement du Bénin accentue la lutte contre le trafic des faux médicaments. Réuni en sa séance ordinaire ce mercredi 4 novembre 2020, le Conseil des ministres a adopté le projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, du projet de loi relative à l’organisation des activités pharmaceutiques en République du Bénin. Il s’articule autour de dispositions relatives aux activités liées aux médicaments et aux autres produits de santé, aux conditions d’exercice de pharmacie, à la régulation du secteur pharmaceutique ainsi qu’aux sanctions applicables en cas de trafic de faux médicaments. En effet, le Comité chargé des réformes du sous-secteur pharmaceutique mis en place en 2018, après un état des lieux minutieux, a noté de graves dysfonctionnements dont la correction nécessite une révision des textes législatifs et réglementaires existants. Il est donc apparu pertinent de prendre une loi spécifique pour mieux encadrer la gestion du médicament et l’organisation des activités pharmaceutiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here