La 3ème édition des élections professionnelles nationales se tiendra le dimanche 24 janvier 2021. A cette occasion, la ministre du Travail et de la fonction publique a, lors d’un point de presse tenu hier jeudi 21 janvier 2021, à son cabinet à Cotonou, rassuré du processus mis en place qui « rassurant, moderne et transparent ».

Tout est fin prêt. La 3ème édition des élections professionnelles nationales qui devrait se tenir en 2010 aura désormais lieu le dimanche prochain. La ministre du Travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys, a organisé un point de presse dans le but de rassurer les uns des autres de la modernisation et de la transparence du processus devant conduire au scrutin du dimanche prochain. A cette occasion, elle a, après remercié les acteurs impliqués pour leur abnégation et leur engagement à faire de cette 3ème édition des élections professionnelles nationales, une réussite. Elle a aussi demandé aux travailleurs de ne se laisser distraire par ceux qui, sans la moindre preuve, crient à la fraude et à la programmation de la désignation par le gouvernement, des représentants des organisations syndicales. « Il convient en outre de souligner que, prenant exemple de l’organisation réussie par vote électronique de la dernière élection des élus consulaires à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib), ce même procédé de vote a été retenu pour les élections professionnelles nationales. Cette option du vote électronique a été prise pour la modernisation, la transparence et la réduction du coût desdites élections », a-t-elle déclaré. A l’en croire, 8 organisations syndicales ont été retenues pour prendre part à ces élections professionnelles nationales. Il s’agit de la Centrale syndicale des travailleurs débout (Cstd), de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb), de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb), de l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb), de la Centrale des syndicats des secteurs privé, parapublic et informel du Bénin (Cspib) et de la Centrale des syndicats unis du Bénin (Csub). Au dire de la ministre, tout électeur inscrit sur la liste et détenant un téléphone portable android recevra un code qui lui permettra d’accéder à la plateforme pour exprimer son vote. « Des points de connectivité seront également mis à contribution sur l’ensemble du territoire national en vue de faciliter le vote aux électeurs qui pourraient avoir des difficultés à procéder au vote à partir de leurs propres moyens de communication. La situation géographique de ces points de connectivité fera l’objet d’un communiqué. Il importe de souligner au passage que des visuels et vidéos sont en cours de diffusion aux fins d’une bonne appropriation du système du vote électronique », a-t-elle laissé entendre. Cette 3ème édition se tiendra grâce aux réformes courageuses du gouvernement du président Patrice Talon. Il a fait adopter par le Conseil des ministres, en sa séance du 23 septembre 2020, deux projets de décrets dont l’un, portant différentes formes d’organisations syndicales de travailleurs et critères de leur représentativité en République du Bénin et l’autre, portant modalités d’organisation des élections professionnelles en République du Bénin. Le dernier décret dispose en son article 7 que le ministre chargé du Travail assure l’organisation des élections professionnelles. Il s’associe les représentants des travailleurs et des employeurs.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here