Le feuilleton relatif à l’affaire  »39 hectares » à Abomey-Calavi n’a pas encore connu son dénouement. Prévu pour être vidé hier mardi 24 Août 2021, le dossier est de nouveau renvoyé au 21 septembre 2021. Il faut souligner que l’ex- maire de la Commune d’Abomey-Calavi, Georges Bada, poursuivi pour « association de malfaiteurs, escroquerie, abus de fonction » et ses coaccusés étaient tous présents à la salle rouge Yves Yèhouésssi de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Le ministère public représenté par le procureur spécial près la Criet, Mario Mètonou, a maintenu sa réquisition. Celle de huit ans de prison ferme et une amende de cinq millions de FCfa  pour Georges Bada. Le collège des avocats de la défense a sollicité l’indulgence de la Cour dont le président de céans est le juge Guillaume Laly afin que leurs clients recouvrent  purement et simplement la liberté. Selon Maître Cyrille Djikui, les accusés qui sont en prison depuis un certain moment sont tous des pères de famille et leur intégrité a déjà pris un grand coup. Il a donc plaidé pour leur libération pure et simple. Le président de céans, le  juge Guillaume Laly, a décidé de renvoyer la délibération finale au 21 septembre 2021 après les plaidoiries. Ainsi, Georges Bada et consorts retournent en prison à Akpro-Missérété en attendant que leur sort doit définitivement fixé le 21 septembre prochain.

Martial Agoli-Agbo

(Br Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here