Une altercation entre les forces de l’ordre et la population de Bantè est survenue le vendredi 19 mars 2021 dans la Commune de Bantè. A l’origine du drame, l’opposition par la population de la remise de convocations par les forces de l’ordre au maire et certaines personnalités de la Commune.

Situation tendue à Bantè vendredi 19 mars 2021. Des agents des forces de sécurité sont allés transmettre une convocation de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) au maire de la Commune de Bantè, Edmond Laourou Babalèkon qui est attendu au cabinet du procureur spécial de la Cour le 26 mars prochain lorsqu’ils ont été pris à partie par les populations. Certains individus se sont opposés à la notification qu’ils ont confondue à une arrestation. L’accès à la mairie a été bloqué. Selon les témoignages recueillis sur les lieux, les heurts ont provoqué plusieurs blessés dans le rang des forces de l’ordre. Le maire de Bantè n’est pas la seule personnalité dans le viseur de la Criet. Plusieurs autres convocations de la juridiction spéciale ont été adressées à d’autres personnalités dont l’attaché de cabinet du maire. Aucune des personnalités n’aurait accepté prendre la convocation. La tension est à son paroxysme sur les lieux. Aux dernières nouvelles, des forces de défense et de sécurité ont été déployées dans la Commune pour renforcer l’équipe en place et ramener le calme.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here