Affaire décès du jeune Jean – Eudes Laourou : Le Ministère de la santé clarifie

0
712




Accusé depuis quelques jours sur les réseaux sociaux du décès du petit Jean – Eudes Laourou, atteint du cancer de sang, le ministère de la santé, est monté au créneau ce vendredi 25 mai 2018, pour apporter sa version des faits. Il est à retenir que le gouvernement, a mis tout en œuvre pour éviter la mort du jeune Fèmi Jean – Eudes Laourou.

Apporter les clarifications sur les informations distillées au sein de l’opinion, de nature à saboter les efforts qu’entreprend le gouvernement du Président Patrice Talon pour assurer à la population, l’assistance nécessaire à leur bien-être et à la préservation durable de leur santé. Tel est l’objectif de ce point de presse animé par la directrice adjointe du cabinet du ministère de la santé, Eléonore Armande Gandjeto. D’abord, elle a présenté les condoléances du ministère de la santé et des autorités, à la famille éplorée, dont elle comprend l’amertume. Ensuite, elle a fait savoir, que le gouvernement a mis tout en œuvre pour que l’enfant Fèmi Jean-Eudes Laourou recouvre sa santé. Elle a eu pour preuve, les actions menées par le ministère de la santé. Déjà le 03 septembre 2015, le conseil de santé a autorisé son évacuation sanitaire à l’hôpital Little Company Of Mary en Afrique du Sud et les fonds nécessaires à cette évacuation ont été libérés. A plusieurs reprises, l’enfant a été en Afrique du sud pour bénéficier des contrôles.


Selon ses dires, en dépit, même de la décision de surseoir aux évacuations sanitaires en direction de l’Afrique du sud, le gouvernement béninois, conscient de l’état critique du petit Fèmi Jean Eudes Laourou, a tout mis en œuvre pour que cet enfant continue à bénéficier des soins jusqu’à consommation totale des frais de soins et d’hospitalisation versés auparavant à l’hôpital sud-africain. Outre la disponibilité des fonds pour le payement des frais de soins et d’hospitalisation, il a également bénéficié des rendez-vous supplémentaires notamment ceux du 22 avril 2017 et du 10 juin 2017. A cela s’ajoute le montage d’un nouveau dossier médical en décembre 2017 pour la continuité des soins en France afin de lui faire bénéficier, d’une greffe de la moelle osseuse comme l’a recommandé le dernier avis du médecin traitant. « Les services compétents de la direction nationale de la santé publique en liaison avec Paris Hospital Foundations (Phf) travaillent toujours à finaliser le dossier, lorsque les réseaux sociaux ont commencé à relayer l’information sur le décès de l’enfant » a-t-elle affirmé. Pour finir, elle a précisé que les réformes engagées dans le secteur des évacuations sanitaires visent surtout l’amélioration et la réduction des délais de traitement des dossiers souvent longs.


« Je voudrais une fois encore présenter mes excuses à la famille de l’enfant et dire qu’a aucun moment les services du ministère de la santé ainsi que Paris Hospital Foundations, n’ont failli à leur devoir tout au long du processus et de tout temps l’Etat a mis les moyens pour soigner le petit Fèmi Jean-Eudes Laourou » a-t-elle conclu.

Léonce Adjévi

LAISSER UN COMMENTAIRE