La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a recadré le débat sur le « Harcèlement sexuel à l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) ». En effet, saisie pour violation du Code de déontologie de la presse béninoise par le quotidien « Matin libre », l’instance de régulation des médias a condamné la publication qui a fait état de la suspension de Mesmin Adisso de son poste de Rédacteur en chef adjoint de l’Ortb pour harcèlement sexuel. En effet, selon la décision n°20-040/Haac du 22 octobre 2020, l’ancien Rédacteur en chef adjoint de la télévision nationale a été plutôt relevé de son poste pour des nécessités de service. La même décision considère que le fait de lier l’acte à l’affaire de harcèlement à l’Ortb est mensonger et calomnieux.

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here