L’audience de l’ex-ministre Alexandre Hountondji et de Joseph Tamégnon, ancien Dg de la Société de gestion des marchés autonome (Sogema) s’est ouverte hier lundi 25 octobre 2021, à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). A la suite des débats, la Criet a renvoyé le dossier des mis en cause en instruction.

La Criet a renvoyé le dossier des mis en cause dans l’affaire de « terrorisme et atteinte à la sûreté de l’Etat béninois » lors de la Présidentielle du 11 avril 2021 devant sa commission d’instruction. Le juge en charge du dossier s’est déclaré ‘’incompétent’’. Les faits reprochés à l’ex-ministre Alexandre Hountondji et à Joseph Tamégnon, ancien Dg de la Sogema sont de ‘’nature criminelle’’, selon le juge qui a décidé de renvoyer le dossier en instruction, lors de l’audience hier lundi 25 octobre 2021. A l’audience du 9 août dernier, les mis en cause ont demandé une liberté provisoire. Leur demande a été rejetée par le juge au cours de l’audience d’hier. Alexandre Hountondji, ex-ministre de Yayi Boni et Joseph Tamégnon, ex-Dg de la Sogema sont des membres du Groupe national de contact (Gnc), un mouvement de l’opposition radicale. Ils ont été arrêtés à la suite des manifestations violentes survenues lors de la Présidentielle du 11 avril 2021.

L. A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here