Alors que son choix pour la Présidentielle du 11 avril 2021 est contesté par la jeunesse du parti « Les démocrates », Reckya Madougou, n’a trouvé autre formule que de surfer sur l’agression sur Ganiou Soglo pour se faire une nouvelle santé politique. Sur sa page Facebook, elle a réagi le même jour après l’incident qualifiant l’acte de terrorisme politique.
Au moment où dans les autres pays les gens se liguent contre le terrorisme et l’insécurité, c’est curieux que cela ne soit pas le cas au Bénin. En lieu et place, c’est comment faire pour attribuer l’agression qui préoccupe. Or, sous d’autres cieux, tous auraient pu se liguer contre cet état de choses. Malheureusement, ce n’est pas le cas chez Reckya Madougou. Candidate déclarée à l’élection présidentielle du 11 avril 2021, le porte-étendard du parti « Les démocrates » est plutôt préoccupé par comment faire pour attribuer l’agression de Ganiou Soglo à un terrorisme politique. Ancienne ministre de la République, Reckya Madougou fait feu de tout bois et s’érige en inspectrice de Police en trouvant des coupables à cette forfaiture. Ayant appartenu à un régime sous lequel Dangnivo a disparu sans aucune de ses nouvelles, et sous lequel de nombreuses maladresses ont été commises, la candidate de la formation politique « Les démocrates » a préféré défendre la thèse de terrorisme politique. En vérité, Reckya Madougou est mal placée pour défendre une telle position. Le scénario a l’air d’une mise en scène. Comment se trouve-t-il qu’aussitôt après l’agression de l’ancien ministre de la Jeunesse, des sports et loisirs, qu’elle prenne des initiatives pour dénoncer le fait et lié par la même occasion la situation à un enjeu politique quand on sait que Ganiou Soglo ne représente aucune menace pour le candidat de la mouvance présidentielle au point d’être dans son viseur. Deuxième à enregistrer sa candidature à l’élection présidentielle à la Commission électorale nationale autonome, la déclaration de sa candidature n’a pas tenu compte des exigences du Code électoral. Il est donc fort probable que son dossier soit rejeté par la Céna compte tenu des pièces qui manquent au dossier. Au lieu d’aller quérir les parrains, Reckya Madougou et « Les démocrates » ont passé le clair de leur temps à protester contre le principe de parrainage. L’objectif est de faire croire à l’opinion que la liberté d’expression est menacée au Bénin. Or, tous les Béninois bénéficient du droit d’aller et de venir.
A.T
Message de Reckya Madougou suite à
 l’agression sur Ganiou Soglo
Terrorisme politique au Bénin
Participer à l’élection présidentielle aujourd’hui au Bénin relève du cauchemar. Des honteuses manœuvres d’exclusion aux tentatives d’assassinat en passant par les menaces.
Ganiou Soglo, candidat à la Présidentielle de 2021 vient d’échapper à un assassinat après avoir essuyé des tirs de balles. Il s’en remettra plaise à Dieu et rien ne nous fera reculer.
Bienvenue dans la République très très démocratique du Bénin!
Reckya Madougou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here