La situation sécuritaire à Natitingou dans le département de l’Atacora inquiète. La Cité des Nanto est le théâtre depuis un mois d’agressions répétées. En un mois, ces agressions ont déjà occasionné trois morts. L’information a été confirmée par le maire, hier mardi 24 novembre 2020 aux micros de Frisson radio. Selon Ouindéyama Taté, les populations de la ville vivent depuis un certain temps dans un climat d’attaques. Elles sont agressées par des braqueurs qui essaient de leur arracher leurs motos. Même en plein jour, les filous attaquent et disparaissent dans la nature. « Nous vivons depuis un certain temps, des attaques. Il y a eu trois cas d’attaques soit c’est avec un poignard ou un pistolet de fabrication artisanale. C’est cela qui a coûté la vie à trois de nos concitoyens. Depuis ce temps, personne n’est resté indifférent. La Police s’active sur le terrain par des patrouilles nocturnes. Jusque-là, on n’a pas réussi à démanteler ce réseau qui est venu perturber la quiétude de nos concitoyens. Nous ne savons pas véritablement d’où est-ce qu’ils viennent. Les forces de l’ordre sont sur le terrain pour venir à bout de cette situation. La ville de Natitingou a un seul arrondissement avec un seul commissariat de Police. Nous avons sollicité les renforts des policiers d’ailleurs. Nous attendons ces renforts demain (mercredi 25 novembre 2020) au plus tard. Nous avons également un camp militaire ici. Ils peuvent également nous venir en renfort », a-t-il expliqué. Il a également profité de l’occasion pour exhorter ses administrés à éviter les sorties nocturnes.

 

  1. A.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here