L’alternative est possible. C’est ce qu’a déclaré le candidat  à la Présidentielle du 11  avril 2021,  Alassane Soumanou Djimba, après la réception de son dossier de candidature par la Commission électorale nationale autonome (Céna). « Les Fcbe sont un parti courageux. Nous serons à toutes les étapes du processus électoral. Le pouvoir d’Etat se conquiert par les urnes », a-t-il ajouté. Avant de s’embarquer avec Paul Hounkpè, son colistier. Selon les indiscrétions et de sources concordantes les Fcbe ont pu obtenir 20 parrainages. Lire ci-dessous, la déclaration à la presse du président Alassane Soumanou.

« Nous n’avons eu aucune difficulté. Le temps passé, c’est pour que nos dossiers soient bien observés et bien passés à la loupe. Tous nos dossiers sont au complet. Laissez-moi vous dire que nous avons déjà en main notre récépissé provisoire. Ce qui signifie que nous avons répondu aux exigences qui font de nous des candidats potentiels à l’élection du 11 avril 2021. Pour des raisons qui nous sont personnelles et à la Céna, nous ne pouvons pas donner les noms de nos parrains parce que le parrainage est un acte politique, volontaire et individuel. Nous n’avons pas eu quitus de publier les noms de ceux qui nous ont parrainé. Sachez que nous avons requis le nombre qu’il faut et cela nous permet d’être à jour. Le parrainage est l’une des conditions nécessaire, mais la condition suffisante, c’est la vérité dans les urnes. Oui, la Force cauris pour un Bénin émergent est un parti courageux. Nous serons à toutes les étapes du processus électoral. Le pouvoir d’Etat se conquiert par les urnes. Nous ne sommes pas prétentieux. Nous avons espoir. Pour nous, l’alternance est possible ».

 

Propos recueillis par WN

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here