Les députés du Groupe parlementaire Up ne veulent pas se laisser distancer par les membres du parti « Les démocrates ». Ils ne veulent non plus laisser continuer les affabulations, mensonges et autres contre-vérités. Ils ont tenu à le dire à la presse jeudi 11 février 2021 au siège du parti à Cotonou.

Augustin Ahouanvoébla, Gildas Agonkan, Gérard Gbénonchi, Orden Alladatin, Sèdami Médéglan Fagla, Edmond Agoua et Richard Allosohoun ont répondu aux  « provocations » faites le mercredi 10 février 2021 par les membres du parti « Les démocrates » lors d’un point de presse. « Nous les députés de l’Up avons décidé désormais de réagir à leur mensonges, aux intoxications, intimidations et menaces, afin que nul ne se méprenne sur leurs réelles intentions, celles de brouiller les résultats de l’œuvre de salubrité publique en cours au Bénin sous le leadership de qualité du président Patrice Talon; et ensuite, semer le chaos dans le pays avec l’espoir d’une conférence bis afin de donner une chance au rêve utopique de Yayi Boni de revenir au pouvoir », a déclaré Augustin Ahouanvoébla. Selon Orden Alladatin en effet, de part ses déclarations et actions dans l’ombre, « notre problème dans le pays depuis 2019, c’est Yayi Boni ». « Yayi Boni vend la peur », a pour sa part renchéri son collègue Gildas Agonkan. Ainsi, pour les députés de l’Up « le cafouillage et le désordre qui ont entouré le processus de désignation de leur duo à la Présidentielle prochaine montre leur niveau de responsabilité, et prouve à la face du monde les réelles causes de leur absence aux échéances électorales passées ». Par rapport à la question du parrainage et face aux accusations du parti « Les démocrates », la réponse des députés Up est claire : « c’est un choix qu’ils ont fait. Qu’ils aient le courage de l’assumer au lieu de se dédire à longueur de journée. Car, tantôt, disent-ils, on leur a refusé le parrainage, tantôt ils disent, si on leur en donne, ils ne les prendront pas. » Et pourtant, leur duo tient à participer à l’élection. Une attitude contradictoire que les députés Up dénoncent et condamnent. Avant de conclure que « notre pays a une âme et que la Présidentielle aura lieu dans la paix le 11 avril prochain et qu’un nouveau président prêtera serment le 23 mai 2021».

 

Wilfrid Noubadan

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here