(853 unités d’habitation bénéficient de mesures d’accompagnement)

Le Conseil des ministres du mercredi 15 septembre 2021, a décidé du relogement et  de l’accompagnement social des pêcheurs installés au Sud de la route des pêches et des occupants des sites à aménager au quartier Xwlacodji à Cotonou. Une enveloppe globale de 3.4 milliards FCfa est définie pour, à la fois, marquer la solidarité nationale envers ces populations,  et poursuivre la réalisation de ces  grands travaux pour moderniser et transformer le Bénin.

Les ambitions du gouvernement et son plan futuriste pour la zone de Ouidah et la route des pêches sont connus. Et  il est apparu nécessaire d’optimiser le projet de développement de la zone à vocation touristique entre Cotonou et Ouidah. La mise en œuvre de ces grands projets qui vont transformer la physionomie de nos villes et accroitre l’offre touristique du Bénin demande des sacrifices. Ainsi,  en plus des divers projets réalisés, et ceux en  cours, il faut l’aménagement de la section de la plage comprise entre l’aéroport de Cadjèhoun et la localité d’Adounko. À ce périmètre, s’ajoute celui situé au Nord de la route des pêches dont les études ont déjà démarré. La réalisation de ces travaux va  engendrer  des aménagements complémentaires, surtout sur  la section de la plage,  comprise entre l’aéroport de Cadjèhoun et la localité d’Adounko. Pour Xwlacodji,  les travaux entrent dans le cadre du projet de rénovation et de modernisation du centre administratif et commercial de Ganhi, dont l’une des composantes est la requalification urbaine du périmètre du quartier Xwlacodji. Rappelons que pour la route des pêches, l’aménagement, le bitumage et l’éclairage de la Phase I sont achevés. Au moins 853 unités d’habitations sont concernées. Afin d’amortir le coût et de  faciliter l’opération, le Conseil des ministres tenu ce mercredi 15 Septembre 2021 a pris des mesures de relogement et d’accompagnement social des pêcheurs installés au sud de la route des pêches et des occupants des sites à aménager au quartier Xwlacodji à Cotonou.

3.4 milliards de francs Cfa pour  marquer la solidarité nationale envers ces populations

Par ailleurs, ce  projet de rénovation et de modernisation du centre administratif et commercial de Ganhi, comprend plusieurs composantes au nombre desquelles, la requalification urbaine du périmètre du quartier Xwlacodji. La mise en œuvre de ces différents volets du projet nécessite le déplacement des villages de pêcheurs situés au sud de la route des pêches de même que des occupants des sites retenus au quartier Xwlacodji. À cet effet et au regard des implications sociales que ces opérations entraînent, le Conseil a décidé d’apporter un soutien aux populations concernées à travers le relogement, sur deux autres sites, des 853 unités d’habitations constituant l’ensemble des villages de pêcheurs à déplacer. Aussi, un appui financier sous forme de primes de compensation est-il alloué aux personnes affectées par ces projets, en vue de faciliter leur réinstallation sur les nouveaux sites.  La mise en œuvre de ces mesures d’accompagnement induit le décaissement d’une somme de 3.4 milliards de francs Cfa  que le ministre de l’Economie et des finances mettra à disposition.  Il est à saluer  l’effort consenti par le gouvernement pour, à la fois, marquer la solidarité nationale envers ces populations et poursuivre la réalisation des grands travaux pour moderniser et transformer le Bénin. Cette décision responsable et hautement sociale du gouvernement du Président Patrice Talon, vient  mettre un terme aux intoxications qui font croire que les populations sont jetées dehors en toute insensibilité et sans aucun soutien du gouvernement. Au contraire, le président Talon et son équipe ont réglé le problème de façon rationnelle et durable en offrant des sites de relogement viabilisés et en octroyant des primes pour faciliter la réinstallation.

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here