Appui aux Petites et moyennes entreprises:Le gouvernement booste le secteur privé

0
325




Poumons de l’économie et principale source de richesse et de promotion de l’emploi, les Petites et moyennes entreprises contribuent sensiblement au développement à la base et du tissu économique. Le gouvernement l’a perçu très tôt et s’est employé à les soutenir. Les chiffres à ce niveau portent de grands espoirs pour l’entrepreneuriat béninois.

Deux projets sont mis en œuvre au profit des Petites et moyennes entreprises (Pme)à savoir le programme de renforcement de la compétitivité et de mise à niveau des Mpme (Prcmn) et le programme de développement du secteur de l’artisanat (Padsa).L’objectif global du programme d’appui aux Pme est d’avoir une masse critique de plus de 5000 micro, Petites et moyennes entreprises (Mpme) qui ont un meilleur accès aux services financiers, aux services non financiers, aux marchés et aux technologies appropriées, en vue de la création d’emplois décents à travers la promotion de l’entreprenariat et le développement des chaînes de valeur ajoutée promues par le gouvernement. A ce jour, de nombreux acquis sont notés : 4351 Mpme identifiées sur toute l’étendue du territoire dans différents secteurs d’activités phares retenus par le Programme d’action du gouvernement (Pag) agroalimentaire, restauration, hôtellerie, tourisme, économie numérique.



Les niches spécifiques à certaines communes y sont également notées. Les 77 communes y sont représentées. 2626 Mpme sont diagnostiquées sur toute l’étendue du territoire. Le diagnostic a permis l’élaboration d’un plan de mise à niveau par entreprise. A ce niveau, 815 Mpme sont formées sur toute l’étendue du territoire en techniques de transformations améliorées, en outils de comptabilité, en gestion fiscale et administrative, en marketing etc. Il est à souligner que 10 produits locaux ont bénéficié d’une campagne de promotion sur tous les médias utiles de la place pendant la période de fête. Plus de 100 Mpme réparties sur toute l’étendue du territoire vont bénéficier d’équipements divers pour accroître leur production et leur rendement dans les filières phares promues par le gouvernement. 3 des 10 antennes prévues ont été installées. Six (6) des dix (10) sites devant abriter les incubateurs, pépinières et hôtels d’entreprises ont été identifiés et sécurisés. Il s’agit des communes de Djougou, Nikki, Parakou, Bohicon, Sakété, Aplahoué et Savalou. Les sites d’Abomey-Calavi, de Ouidah et de Bohicon et de Sèmè sont attendus.

AT

LAISSER UN COMMENTAIRE