Bio Dramane Tidjani, coordonnateur adjoint du parti « Les démocrates » et son collaboration Mamadou Tidjani, ont été déposés à la prison d’Akpro-Missérété dans la nuit du lundi 1er février 2021 par la Cour de répression des infractions économique et di terrorisme (Criet). Il leur est reproché une association de malfaiteurs et de terrorisme. Aussitôt la décision de les poursuivre avec mandat de dépôt, leur avocat, Renaud Agbodjo, a réagi sur le sujet.

« Le parquet a décidé de les poursuivre pour des faits de terrorisme et d’association de malfaiteurs. Ce que nous avons trouvé surprenant puisque tout au long de l’enquête, il ne leur a jamais été posé des questions liées à des actes de terrorisme encore moins à des actes d’association de malfaiteurs. Le collaborateur de Monsieur Tidjani a été interpelé juste pour avoir conduit le véhicule de la Criet à la Brigade criminelle lui reprochant la disparition d’un téléphone. Pour l’instant, je ne peux pas vous en dire plus puisque c’est une nouvelle information judiciaire qui commence ». Tels sont les propos de l’avocat du coordonnateur adjoint du parti « Les démocrates » dans la 8ème circonscription électorale, Bio Dramane Tidjani, et son assistant Mamadou Tidjani après le mandat de dépôt émis lundi 1er mars 2021 contre par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Selon Me Renaud Agbodjo, ses clients ne peuvent pas être des terroristes ou malfaiteurs et répondre sans assistance à une convocation d’un procureur spécial. Il a par ailleurs ajouté que « les faits reprochés à ses clients sont totalement imaginaires ». Pour rappel, le coordonnateur de la 8ème circonscription électorale a été placé en garde à vue à la Brigade économique et financière après son audition à la Criet le 22 février dernier pour des enquêtes complémentaires au dossier le concernant.

 

Benjamin N. Douté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here