Le pain ne change pas  de prix. Il sera toujours vendu à 125 FCfa, selon la grille de l’arrêté de 2008 qui fixe le prix du pain de 160 grammes à 125 FCfa. C’est ce qu’il convient de retenir de l’Assemblée générale extraordinaire tenue le samedi 19 mars 2022 par l’Association des promoteurs et exploitants de boulangeries (Apeb) à la suite d’une rencontre vendredi 18 mars 2022 avec la ministre de l’Industrie et du commerce, Shadiya Assouman.

Ouf de soulagement pour les consommateurs. Le pain salé sera vendu à 125 FCfa au lieu de 150 FCfa comme c’était le cas depuis le mercredi 16 mars 2022. La décision a été prise au cours d’une rencontre de la ministre de l’Industrie et du commerce, Shadiya Assouman, avec le bureau de l’Association des promoteurs et exploitants de boulangeries (Apeb) le vendredi 18 mars 2022. A suivre Désiré Affo, conseiller de l’Apeb Ouémé-Plateau, l’Association était à une rencontre hier avec la ministre en charge du Commerce. « Elle nous a dit de respecter l’arrêté de 2008 qui donne deux grilles. C’est-à-dire, elle veut désormais que le consommateur béninois prenne le pain à 125 FCfa. Elle nous exhorte à revenir sur le grammage de 160 », a-t-il laissé entendre avant d’ajouter: «Et nous avons tout de suite marqué notre accord. On ne peut pas aller contre la volonté de l’Etat. Nous sommes Béninois et nous devons respecter l’Etat ». Selon ses dires, la rencontre tenue ce samedi 19 mars 2022, vise à rapporter la décision prise le 16 mars 2022 portant augmentation du prix du pain. « Le pain de 160 grammes est désormais vendu à la boulangerie à 112 FCfa et au consommateur à 125 FCfa. Ce qui implique que la bonne dame qui va à la boulangerie avec son panier dès maintenant, prendra le pain à 112 FCfa selon la décision de l’Etat», a-t-il précisé.

Des mesures d’accompagnement du gouvernement

La revue du prix du pain est accompagnée par le gouvernement de Patrice Talon. « Ce qui a été demandé par la ministre a eu des accompagnements. C’est d’ailleurs cela qui nous réjouit. Nous obtiendrons la farine de blé au Grand Moulin désormais à 23 500 FCfa. La ministre nous a favorisé aussi l’achat groupé. Entre-temps, chaque boulanger devrait se rendre au Grand Moulin pour faire des achats. Maintenant, nous pouvons nous regrouper pour acheter en gros au niveau de l’usine. L’autre accompagnement que nous avons eu, c’est par rapport à la nouvelle industrie qui s’installera dans les 10 jours prochains. Avec cette installation, l’usine nous  vendra moins cher les farines », a indiqué Anselme Aguèmon,  président de l’Apeb Atlantique-Littoral. La ministre en charge du Commerce a promis de travailler pour que les boulangeries respectent le prix et le grammage car les brebis galeuses  n’en manquent pas.

Bienvenue Agbassagan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here