Assigné en justice  pour injure public et diffamation par les enfants de l’ancien ministre Moudjaïdou Soumanou, l’ancien chef de l’Etat Nicéphore Soglo ne sera pas présent en personne devant le juge du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou statuant en matière correctionnelle. Il sera représenté, par ses avocats. Le premier président de l’ère du renouveau démocratique a affecté la citation directe à comparaître à lui adressée par les enfants de l’actuel ambassadeur du Bénin au Koweït à ses conseils. Les plaignants reprochent à l’ancien président de la République d’avoir diffamé leur père. Selon la plainte, le successeur de Mathieu Kérékou au Palais de La Marina a vilipendé leur père à la cérémonie d’installation des membres du Cadre national des forces politiques, sociales et économiques pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit au Bénin le 28 février 2021 à Cotonou. A ce procès, les avocats de l’ancien président-maire doit donc apporter des clarifications par rapport à ces différents chefs d’accusation ce vendredi 9 avril 2021 au Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Pour rappel, les délits de diffamation et d’injures publiques sont punis par les dispositions des articles 58,60, 156, 268, 269, 271, 272,273, 277, et 278 du Code de l’information et de la communication en République du Bénin.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here