La bonne gestion de la subvention Covid octroyée aux couches socioprofessionnelles dont les activités ont été impactées par les mesures de prévention du Coronavirus préoccupe le gouvernement. Après Cotonou et Abomey-Calavi, la ministre des Affaires sociales et de la microfinance s’est rendue mardi 14 juillet dans les lieux de travail des bénéficiaires des départements de l’Atlantique et du Mono. A Grand-Popo, Comè et Ouidah, Véronique Tognifodé a sensibilisé la cible sur l’usage qui doit en être fait. Elle leur a rappelé aussi l’objectif poursuivi par le chef de l’Etat et son équipe en prenant les mesures sociales à savoir: relancer les activités économiques à la base et non acheter les tissus et autres. Profitant de l’occasion, elle a, à chaque fois, insisté sur l’importance de respecter les mesures barrières pour limiter la propagation de la pandémie. Les artisans et autres bénéficiaires rencontrés ont pour leur part, témoigné leur surprise à la réception de l’allocation. Pour plusieurs d’entre eux, « le président Patrice Talon est un homme de parole. Il nous a surpris agréablement, nous les artisans. J’ai reçu de l’argent frais du gouvernement. Cet acte qu’il a posé nous a convaincus définitivement de ce qu’il est l’homme qu’il faut pour ce pays ».
Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here