Les nouveaux membres de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) ont prêté serment ce vendredi 21 mai 2021 à la Cour d’Appel de Cotonou.  Nommés en Conseil des ministres mercredi 12 mai 2021, Séraphin Agbahoungbata, Gilbert Ulrich Togbonon, Francine Aissi, Derrick Bodjrenou, Carmen S. Oredolla Gaba et Martin Vihoutou Assogba  ont désormais, la  charge, au sein de l’Armp,  de veiller à la régularité et à la conformité des procédures de commandes publiques. C’est pour cela,  qu’en les installant dans leurs nouvelles fonctions, le président de la Cour d’appel de Cotonou, Jonas Gbènamèto,  leur a rappelé  que « l’Armp est une autorité administrative et indépendante chargée de la régulation de la commande publique. Elle est rattachée à la présidence de la République. Elle est dotée de la personnalité juridique et jouit d’une autonomie administrative et financière. L’Autorité de régulation des marchés publics a pour mission d’assurer la régulation de l’ensemble du système de passation de la  commande publique ». De même,  cette mission de régulation a pour objet : l’assistance des autorités nationales compétentes dans le cadre de la définition des politiques et de l’élaboration de la réglementation en matière de marchés publics et de délégations de service public ; la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique et le développement du cadre professionnel ; la mise en œuvre des procédures d’audits techniques indépendants, la sanction des irrégularités constatées ; le règlement non juridictionnel des litiges nés à l’occasion de la passation des marchés publics et des délégations de service public. Quant à Pierre Dassoundo Ahiffon, Procureur général de la Cour d’appel de Cotonou, avant de saluer et féliciter les nommés,  a insisté sur les notions d’intégrité, de fidélité, de  courage et la détermination qui doivent guider leurs actions. Il  les a  par ailleurs invités à  « l’obligation du secret de délibération du Conseil de régulation, au respect du secret professionnel pour les informations, et à l’obligation de discrétion ». Les nouveaux membres de l’Armp ont un mandat de 4 ans renouvelable une fois.
Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here