Le gouvernement entend offrir la Télévision numérique terrestre (Tnt) à toute la population béninoise. Une formule appropriée pour l’accès aux décodeurs numériques en vue d’une réception adéquate des programmes a été retenue. En Conseil des ministres hier mercredi 7 octobre 2020, la note stratégique relative au lancement de la Tnt et la mise à disposition de décodeurs numériques et accessoires de réception de la Tnt en République du Bénin ont été approuvées.

Les populations pourront librement s’approvisionner en décodeurs et accessoires de réception auprès des distributeurs pour recevoir la Télévision numérique terrestre (Tnt). Après une analyse minutieuse de toutes les options disponibles, le Conseil des ministres a retenu celle dite « Free to air ». Cette dernière offre l’avantage d’un signal non crypté, avec des programmes de base « en clair », c’est-à-dire accessibles gratuitement. Encore très sensible à la question de l’accessibilité de tous aux avantages de la technologie, le gouvernement a ainsi prévu des mesures d’accompagnement et d’encadrement telles que l’exonération des droits de douane et de la Tva, l’obligation d’homologation, ainsi que la fixation d’un prix plafond pour la vente des décodeurs et équipements de réception d’entrée de gamme. Par ailleurs, le président Talon et son équipe ont accompli de nombreuses diligences pour l’avènement de la Tnt inscrite parmi les projets phares du Programme d’actions du gouvernement. A noter que les actions déjà accomplies et qui entrent en ligne de compte de la réalisation de la Tnt au Bénin sont entre autres, l’acquisition et l’installation des équipements pour la collecte, la transmission et la diffusion des signaux numériques et la mise en place du cadre juridique et du plan de communication. Au-delà de l’option « Free to air », le gouvernement s’est à nouveau montré soucieux du grand nombre, car la technologie ne sera plus seulement réservée à la classe bourgeoise. Ces efforts inlassables rapprochent progressivement le Bénin de la Tnt. Ce sera un autre trophée au tableau de chasse du gouvernement.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here