Accueil Flash Info Aviation civile: L’Anac modernise l’aéroport de Cotonou

Aviation civile: L’Anac modernise l’aéroport de Cotonou

0
2263




L’Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin fait peu à peu peau neuve. Modernisée, plus sécurisée pour les voyageurs, cette première vitrine du Bénin entre dans une nouvelle dimension grâce à la détermination du chef de l’Etat. Carl Lègba, Dg Anac, et son équipe, ont  fait le point des innovations en cours à l’aéroport, vendredi 12 janvier 2018, au siège de l’agence à Cotonou.

L’une des prouesses majeures de l’Anac en 2017, c’est d’avoir réussi à faire sortir l’aéroport de Cotonou de la liste noire de l’Union européenne. Désormais, la destination Cotonou est l’une des plus sécurisées. En tout cas, l’Anac s’y emploie très sérieusement, avec l’accompagnement de MorphoDys. Avoir d’ici là un aéroport beau et fréquentable, c’est l’objectif que s’est fixée l’Anac. Pour son directeur, la vision de l’agence, c’est : « Révéler l’avion civile,une avion civile sûre au service du développement durable ». Selon Carl Lègba, l’aéroport de Cotonouest  une attraction et un atout  précieux pour le tourisme béninois. En effet, être à proximité du grand Nigéria, à 6h de vol de l’Europe et de Djeddah en Arabie saoudite, est un énorme privilège et un avantage pour l’économie béninoise.Avec les  réformes en cours, l’espace intérieur de l’aéroport est plus  aéré,  avec un éclairage modernisé. Leshalls arrivés/départs sont complètement redessinés et mis au goût du jour. En 25 ou 30 minutes, les formalités sont accomplies et le voyageur peut apprécier le temps y passé. Le Dg Anac s’est aussi réjoui des efforts du gouvernement pour réaliser un plan grand aéroport à Glo-Djigbé, afin de suppléer aux éventuelles insuffisances de celui de Cotonou. Par ailleurs certifiée 2008,  l’Anac est entrain de migrer  vers l’Iso 2015, pour mieux répondre aux attentes de la clientèle de l’aéroport. En effet, c’est une exigence du marché international de l’avion civile d’avoirune organisation performante aux qualités managériales abouties.Selon la directrice en charge de la réglementation, Natalie Houndéton,  l’Aéroport Cardinal Gantina déjà contracté des accords avec 19 compagnies aériennes, et 20 autres accords sont en attente. Le but, c’est que l’aéroport de Cotonou fasse connecter le Bénin au monde. «  Nous allons vers un marché unique dans l’espace Cedeao.  Il ne doit y avoir aucune barrière en Afrique. Nous rêvons grand », a laissé entendre la directrice.  Pour Elisée Dansou, chargé de la supervision et la sécurité des transports et des aérodromes, l’aéroport de Cotonou garantit  et respecte  les normes et règlementations internationales actuellement en vigueur. Celles de l’Oaci, a-t-il poursuivi, sont respectées à 58%.   Pour franchir la barre des 60%, l’Anac projette d’ici quelques années, de mettre en place une école de formation pour les pilotes et les hôtesses de l’air. Lors de la visite de terrain qui a suivi les explications de l’équipe dirigeante de l’Anac, Daniel Abihssira, Directeur général de Morpho Dys, a démontré aux professionnels des médias,  l’efficacité des nouveaux équipements sécuritaires installés dans l’aéroport.

LAISSER UN COMMENTAIRE