Ce lundi 21 juin 2021, démarre sur toute l’étendue du territoire national, les épreuves écrites du Baccalauréat session de juin 2021. Dans ce cadre, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a adressé un message aux candidats, enseignants et parents. Elle a invité les candidats à ne pas céder à la tentation de la facilité et à compter sur leur travail personnel. Lire son message.

Ce lundi 21 juin 2021 débutent, sur toute l’étendue du territoire national, les épreuves écrites du baccalauréat session de juin 2021.

Cette année, 82.938 candidats dont 31.931 filles se lanceront à l’assaut de ce diplôme, dans 132 centres de composition.

En effet, après plusieurs années d’efforts et de préparation, les candidats, les parents et les enseignants espèrent avec beaucoup d’impatience l’examen devant conduire à ce diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires et qui ouvre la voie aux études universitaires.

Mesdames et messieurs,

La présente session du Baccalauréat est pour moi une source de satisfaction et ce, à double titre.

Premièrement, le taux des filles est passé de 33,95 % en 2019 à 36,74 % en 2020 et à 38,50 % en 2021. Ceci prouve que des filles sont davantage, scolarisées et qu’elles abandonnent de moins en moins les classes.

• Deuxièmement, l’effectif des séries techniques est en nette progression par rapport aux années antérieures. Ceci est à l’actif du Gouvernement du Président Patrice Talon qui, au plan des réformes majeures, a mis l’accent sur l’enseignement technique et la formation professionnelle. Nous devons continuer dans cette direction, gage d’insertion de nos diplômés mais également source de développement de notre Pays.

Aussi, dois-je rappeler que, depuis l’avènement du régime de la rupture, une attention toute particulière est portée sur le secteur éducatif. Nous pouvons donc constater avec satisfaction que le niveau de stabilité dans nos établissements s’est accru et le contrôle de qualité des prestations s’est davantage amélioré. Tout ceci a permis de réaliser des taux de succès record aux examens ces deux dernières années. Cette mobilisation de tous les acteurs devra impérativement se poursuivre pour redorer le blason de notre système éducatif béninois. Le Gouvernement continuera à jouer la partition qui est la sienne.

Mesdames et Messieurs,

Je peux vous rassurer, sur la base du niveau de préparation de l’Office du Baccalauréat, que toutes les dispositions sont prises pour que les compositions se déroulent dans de bonnes conditions, sur les plans technique et sanitaire avec la mise en place des dispositifs de lavage des mains et le strict respect des gestes barrières dans les salles et centres de composition.

Je profite de l’occasion pour remercier mon collègue du Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle et ses collaborateurs pour avoir mobilisé toute l’année, les ressources adéquates nécessaires afin d’assurer à nos apprenants, un enseignement de qualité.

A vous surveillants, chefs centre et superviseurs de centre de composition, je voudrais compter sur votre sens de devoir républicain afin d’exécuter loyalement la tâche qui est la vôtre.

Quant à vous parents, je vous exhorte à continuer de créer un environnement propice pour une meilleure composition à nos enfants.

Chères candidates et chers candidats, il ne me reste qu’à vous inviter à vous munir de vos convocations, vos pièces d’identités en cours de validité, vos masques et à vous présenter dans vos centres de compositions à l’heure. Ne cédez pas à la tentation de la facilité et comptez sur votre travail personnel. J’espère donc de votre part, un taux de réussite plus élevé que celui de l’année dernière.

Bonne concentration, plein succès à vous !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here