Le Coronavirus n’est pas encore parti. Le virus a repris du poil de la bête depuis le 1er janvier 2021 au Bénin avec le nombre moyen de cas confirmés par jour qui a doublé passant de 8 à 17. L’alerte a été donnée par le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, mercredi 20 janvier 2021 au cours d’un point de presse tenu à son cabinet à Cotonou.

La vie a repris son cours normal au Bénin mais le Coronavirus rode toujours. Depuis le début de la nouvelle année, l’ennemi invisible fait parler de lui. Face à la presse hier, le ministre de la Santé a invité les Béninois à redoubler d’attention, de discipline et de vigilance. Selon le point de la situation épidémiologique présenté par Benjamin Hounkpatin, le nombre moyen de cas confirmés par jour a doublé au Bénin passant de 8 à 17 depuis 1er janvier 2021. Il en est de même pour le nombre de cas graves qui suit la même tendance. Cette situation est surtout observée dans les départements du Littoral, de l’Atlantique, de l’Ouémé et du Borgou sans que les autres départements ne soient pour autant épargnés. Revenant sur les statistiques, à la date du 19 janvier 2021, a informé le ministre Hounkpatin, le Bénin compte 3 595 cas confirmés à la Pcr dont 3 290 guéris, 250 patients en cours de suivi dont 38 cas graves. 5 décès ont été enregistrés en 20 jours portant à 48 le nombre de pertes en vies humaines liées à la pandémie au Bénin. Pour maîtriser la situation, le gouvernement prescrit plusieurs mesures. Il s’agit du respect strict des mesures barrières à savoir le port systématique de masque, le lavage des mains à l’eau et savon ou la désinfection des mains avec la solution hydroalcoolique et le respect de la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre ; et de la consultation précoce ou l’appel du 136 au moindre signe évocateur de la Covid-19 assimilable à des signes de grippe ou de paludisme (fièvre, toux, éternuement, rhume, diarrhée, perte du goût ou de l’odorat, difficultés respiratoires, …). A ces mesures, s’ajoutent le dépistage et la mise sous traitement présomptif systématiques de tout cas suspect dans les formations sanitaires et les sites dédiés à cet effet sur toute l’étendue du territoire national ; et la poursuite de l’application de la politique de mise à disposition des pharmacies, de chloroquine et de masques à prix subventionné en vue de favoriser leur accès à la population. Au regard de la situation qui reste sous contrôle, l’autorité ministérielle a invité au respect desdites mesures.

 

Benjamin Douté

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here