6.888.617.000 de FCfa. C’est le budget alloué au Ministère des affaires sociales et de la microfinance pour l’année 2021. Il sera orienté vers l’achèvement des projets de construction, de réhabilitation des centrales de promotion sociale, des projets de modernisation des espaces publics de protection sociale, l’assainissement des centres d’accueil et de protection de l’enfant et toutes les activités de l’Agence nationale de protection sociale (Anps) qui s’occupe des différents volets du projet Arch. Il faut souligner que le Ministère des affaires sociales et de la microfinance a pour mission de définir, d’impulser, de coordonner et de conduire la politique de l’Etat en matière de protection sociale, de protection de l’enfant, de promotion de la famille, de solidarité nationale, d’égalité des chances, de la promotion de la microfinance et de l’inclusion financière. Donc, les interventions au niveau dudit Ministère sont initiées dans le but de réduire toutes les inégalités et de contribuer significativement à l’amélioration des conditions socio-économiques des couches vulnérables. Selon Véronique Tognifodé, conformément au Programme d’actions du gouvernement (Pag), la vision du chef de l’Etat pour les affaires sociales et de la microfinance, c’est de voir le Ministère à l’horizon 2025 devenir une plateforme d’offre de services et de prestations sociales orientées vers les franges marginalisées.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here