La campagne agricole 2021-2022 est ouverte depuis  jeudi 27 mai 2021. La cérémonie de lancement s’est déroulée à Grand-Popo. Le thème central choisi pour le lancement de la campagne agricole 2021-2022 est « Le maraîchage urbain et périurbain des zones humides : concilier les fortes demandes de produits maraîchers et l’utilisation rationnelle des intrants ».

En dépit des efforts consentis dans la promotion des cultures maraîchères, la production locale ne permet pas de couvrir les besoins de la population, a estimé le ministre de l’Agriculture. Alors, selon lui, Gaston Dossouhoui, au lancement de la campagne agricole jeudi 27 mai 2021 Grand Popo. Pour lui, il va falloir renforcer les stratégies innovantes de production maraîchère, particulièrement autour des zones humides pour qu’elles assurent la durabilité des ressources non renouvelables et la santé des populations, en plus d’être rentable financièrement et économiquement. Par ailleurs,  le ministre a rappelé que la poursuite de la mise en œuvre des projets phares du Programme d’actions du gouvernement demeure le cheval de bataille du Ministère pour une campagne agricole réussie.  Au titre des ambitions du Gouvernement pour la période 2021-2026, Gaston Dossouhoui a cité, entre autres, l’initiation d’un Programme national de développement des grandes plantations et de grandes cultures ; l’accélération de la mécanisation agricole ; la mise en place d’un programme de développement de l’élevage ; la poursuite de l’assainissement des plans d’eau ; la mise en place d’un programme de développement de la pêche et de l’aquaculture ; le renforcement des interventions du Fonds National de Développement Agricole. « Nos ambitions sont à notre portée et je suis persuadé qu’en conjuguant les efforts de tous les acteurs du secteur agricole, nous allons ensemble gagner le pari. Le gouvernement, par ma voix, s’engage à poursuivre son accompagnement aux producteurs tout au long de cette campagne agricole, à travers l’amélioration du dispositif d’appui conseil aux acteurs des filières agricoles, la facilitation du mécanisme d’accès aux semences et plants de qualité ainsi qu’aux autres intrants spécifiques, l’appui à la disponibilité d’aliments de bétail et de poisson », a déclaré le ministre. « Nous ferons en sorte que le soutien des acteurs du monde agricole vous soit acquis en toutes circonstances, dans les défis que vous aurez à relever, et surtout, pour faire aboutir les mesures que vous proposerez en réaction aux évolutions certaines des enjeux du secteur agricole», a promis au ministre, Amoussou Adjeoda, Président de la Chambre nationale d’agriculture du Bénin. Il a aussi salué les « novatrices réformes » entreprises dans le secteur agricole par le Gouvernement qui entraînent « des résultats probants ».  Selon le  préfet du Mono, Komlan Sèna Sèdzro Zinsou, Grand-Popo est une commune à la fois touristique et agricole, grenier du Mono en matière de production maraîchère, un atout pour la réalisation de la vision du Chef de l’État de faire du secteur agricole, un pôle de développement économique.

 

Source: gouv.bj

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here