La campagne pour l’élection présidentielle du 11 avril prochain au Bénin va se dérouler dans des conditions bien définies à cause de la pandémie du Covid-19. Réuni en Conseil des ministres, mercredi 3 mars 2021, le gouvernement a adopté les modalités d’organisation.
Les regroupements de plus de cinquante personnes sont exceptionnellement autorisés à condition de respecter les gestes barrières. Ainsi en a décidé le gouvernement à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 3 mars 2021. La mesure a été prise en tenant compte du contexte actuel de la pandémie du Covid-19 qui affiche une hausse générale des cas, en particulier des cas graves et des décès, mais également de ce que l’élection présidentielle est un événement majeur dans la vie politique d’une nation. « En effet, pour ce scrutin, la circonscription électorale est le territoire national et les candidats doivent, à l’évidence, s’employer à convaincre les électeurs dans tous les départements et communes », a indiqué le compte rendu du Conseil des ministres. Le Bénin a mené une riposte intelligente et encourageante contre la propagation du Coronavirus. Ce plan mis en œuvre allie les mesures pour limiter la propagation du Covid-19 et la prise en charge des cas positifs, de même que des mesures de résilience. Cette stratégie a permis de contenir dans une proportion acceptable la pandémie sur le territoire béninois et surtout d’assurer la continuité des activités sociales, économiques et politiques dans le respect des gestes barrières. L’élection présidentielle dans la vie d’un pays et son impact sur l’avenir de ce pays est d’une importance capitale car celui qui est élu est chargé de déterminer et de conduire la politique globale du pays donc le destin d’une nation. C’est donc la rencontre entre un homme et son peuple. Mieux, c’est le moment de prendre connaissance des propositions pour le développement afin de se déterminer. Il est à remarquer que le scrutin du 11 avril prochain au Bénin se déroule dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Il y a lieu de réaménager, pour l’élection présidentielle, les mesures barrières en vue du déroulement de la campagne électorale. Vu l’importance de ce scrutin, il est pertinent que les candidats puissent avoir l’opportunité d’aller à la rencontre des électeurs sur toute l’étendue du territoire national afin de leur vendre leurs projets de société, les convaincre et leur permettre d’opérer un choix éclairé.
Les candidats invités au respect des règles sanitaires
Vu que le Conseil des ministres a autorisé les regroupements de plus de cinquante personnes, il revient désormais aux candidats et à leurs états-majors de veiller au respect des règles sanitaires et barrières au cours de leurs manifestations. C’est un test grandeur nature pour les candidats et les responsables politiques car en aspirant à diriger un pays, ils doivent s’employer à garantir la sécurité et la santé de leurs partisans et ils ont l’opportunité de le démontrer déjà à partir de cette campagne électorale. Ils sont invités à faire respecter cette mesure et à prendre, sous leur responsabilité, toutes autres dispositions sanitaires habituellement recommandées, à l’occasion desdits regroupements qu’ils organiseront. Les mesures barrières à imposer sont le port de masque, le lavage des mains, la distanciation sociale d’un mètre entre personnes, etc. Il est à rappeler que les connaissances actuelles sur la maladie constituent d’éléments probants. Ils permettent d’organiser une campagne normale avec les mesures édictées sans craindre une catastrophe.
Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here