La campagne de commercialisation 2020-2021 des noix de cajou aura lieu du 11 mars au 31 octobre 2021. C’est l’une des décisions prises en Conseil des ministres mercredi 3 mars 2021 par le gouvernement qui a adopté les modalités de déroulement de ladite campagne.
C’est officiel. La campagne de commercialisation 2020-2021 des noix de cajou est fixée sera organisée du 11 mars au 31 octobre 2021. Les modalités de son déroulement ont été adoptées hier mercredi 03 mars 2021 en Conseil des ministres. Selon le compte rendu du conclave gouvernemental, la campagne de commercialisation se tiendra sur la base d’un prix plancher d’achat aux producteurs, dont le montant est de 300 FCfa/kg. Cette campagne se déroule exactement à la même période que l’année écoulée. C’est la preuve que le gouvernement tient le calendrier qui confirme le bon déroulement de la campagne agricole dans cette filière. Le prix d’achat aux producteurs est en cohérence avec l’évaluation objective de la dernière campagne ainsi que de la tendance des prix sur le marché du cajou au plan international. En se comportant de la sorte ; le gouvernement s’emploie à poursuivre les mesures qui permettent de mettre fin à certaines pratiques nuisibles à la filière en interdisant les sorties frauduleuses des noix du territoire national. La survie et la bonne tenue de la filière préoccupent le gouvernement qui met un point d’honneur à faire respecter les opérations post-récoltes. Tout cela a pour objectif la qualité des produits ainsi que le label du cajou Made in Bénin. Au regard de tout ceci, l’on est à même de dire que la politique de la diversification agricole et l’émergence d’autres filières sont  en marche. Aussi, tout est mis en œuvre pour qu’à l’instar du coton, la filière cajou porte également le Bénin. Il est à rappeler que les ministres qui en ont la charge sont instruits à l’effet de veiller à son bon déroulement, et d’éviter les sorties frauduleuses de noix du territoire national. Ils s’assureront par ailleurs du respect des opérations post-récoltes aux fins de préserver tant la qualité des produits que le label du cajou béninois.
Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here