Le projet de loi  des finances exercice 2022 prévoit une croissance de  7% comme en 2021. Selon la présentation faite par le ministre d’Etat, Romuald Wadagni devant la Commission des finances du Parlement,  812 milliards de dépenses d’investissement public sont attendus, sur un  budget prévisionnel de 2.541.203 milliards de FCfa.

En examen au Parlement devant la Commission des finances, le projet de loi des finances prévoit d’accroître le capital productif et l’inclusion sociale. En tant que budget-programme,  le projet de loi de finances est équilibré en emplois et en ressources pour un montant total de 2541,2 milliards de F Cfa, soit un accroissement de 3,6 % par rapport à la loi de finances 2021 et une baisse de 14,8% par rapport à la loi de finances rectificative de 2021. Estimées à 812 milliards F Cfa, les dépenses d’investissement public sont en baisse de 2 % par rapport à la loi de finances rectificative de 2021,  et en hausse de 36 % par rapport à la loi de finances initiale 2021. 60 % des crédits d’investissements sont consacrés aux logements, aux équipements collectifs et aux affaires économiques ; 38,5 milliards F Cfa, soit environ 5 % des investissements sont affectés à la construction d’infrastructures sanitaires ; la construction d’infrastructures d’accueil dans les écoles, lycées et universités représente 74,4 milliards F Cfa. Du coup, on s’aperçoit à l’analyse que sur la période 2016-2021, les dépenses d’investissement public du gouvernement ont presque triplé, affichant une hausse de 117 %. Toujours selon le document de présentation, la tendance des dépenses sociales sera également haussière l’année prochaine et la répartition des dépenses d’investissement traduit l’ambition du gouvernement d’accroître le capital productif et l’inclusion sociale.

Social et infrastructures

On note que la dynamique sera maintenue avec la poursuite et l’accélération de  plusieurs chantiers à fort impact social sur la période 2021-2026. Il s’agit, entre autres, de l’extension du Programme national intégré des cantines scolaires (Pnasi) pour atteindre 75 % des écoles publiques dès la rentrée 2021-2022 pour impacter un million d’écoliers et l’atteinte des cibles des Objectifs de développement durable (Odd) relatives à l’eau pour tous à l’horizon 2030. Pour 2022, le gouvernement compte démarrer la phase B du projet Asphaltage qui devrait permettre de réaliser 181 km de voiries et 360 km de caniveaux. 12.000 lampadaires sont également prévus à cet effet et 22.000 arbres d’alignement. Les travaux de construction des marchés urbains modernisés et l’assainissement pluvial de Cotonou et de plusieurs villes secondaires sont aussi prévus pour l’année prochaine, sans oublier la construction de la centrale dual fuel à cycle combiné de 137,5 Mw à Maria-Gléta et de plusieurs autres turbines à gaz et centrales solaires.

L’aboutissement d’un long processus de modernisation

La réalisation d’infrastructures d’accès à l’eau potable en milieux rural et urbain à coût abordable va également se poursuivre, tout comme  l’extension du programme national d’alimentation scolaire intégrée et la prise en charge des dépenses de l’Institut national de la femme, entre autres.  Celles-ci se justifient par le renforcement des dépenses à sensibilité sociale en cohérence avec la vision annoncée par le président de la République pour le quinquennat 2021-2026. Ce projet de loi de finances présenté en mode programme, marque l’aboutissement d’un long processus de modernisation de la gestion budgétaire au Bénin. Il comporte plusieurs autres changements majeurs dans la gestion budgétaire, au-delà du fait qu’il est élaboré dans un contexte de relance économique. Par ailleurs, l’année budgétaire 2022 marquera le déploiement d’un nouveau Système d’information de gestion des finances publiques (Sigfip) et la refonte puis la modernisation des outils de gestion (manuels de procédure, nomenclature budgétaire, guide d’élaboration des instruments budgétaires…). Quant aux dépenses d’investissement, elles sont de 812.846 milliards de Fcfa.

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here