Le président Patrice Talon a échangé avec les présidents d’institution hier, mercredi 2 février 2022. La séance tenue dans le cadre des concertations périodiques, a permis de passer en revue plusieurs sujets d’actualité aux plans national et régional.

Le chef de l’Etat se soumet à l’exercice de la concertation périodique avec les présidents des institutions de la République. Mercredi 2 février 2022 Patrice Talon a fait avec ses pairs des autres institutions, le tour d’horizon de questions d’actualité sur le plan national et international. Entre autres sujets débattus au cours de la séance, la situation sécuritaire aux plans national et régional puis la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Le fonctionnement des institutions était également au cœur des discussions. A ce propos, les préoccupations des différents présidents d’institution ont été exposées au chef de l’Exécutif qui a promis d’en apporter les solutions idoines. A l’issue de la rencontre, les hôtes du président de la République ont été globalement satisfaits. « Dun point de vue général, la séance qui a duré plusieurs heures, s’est bien déroulée. Nous avons harmonisé les points de vue et les institutions sont suffisamment informées pour traduire dans la mission qui leur est confiée par la Constitution, la prise en compte des intérêts de l’Etat dans la situation qui est la nôtre », a déclaré le porte-parole, Joseph Djogbénou. Interrogé sur comment se porte la Nation au vu des discussions avec le numéro 1 de la République, le président de la Cour constitutionnelle a fait savoir que le président d’institution qu’il est, n’a pas pour mission, d’exposer l’évolution de la République sauf à renvoyer au contenu de l’Etat de la Nation que le président de la République a exposé à l’Assemblée nationale. Toutefois, a-t-il rassuré, « il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. Le pays est sécurisé, fonctionne bien et est dirigé convenablement ». Il a exhorté ses compatriotes à savoir garder « l’esprit nécessaire de lucidité, de tolérance et de tolérance » quant aux informations qui inondent les réseaux sociaux car « les institutions de la République veillent à la sécurité de chacun et à l’épanouissement de tous ». La séance qui s’est déroulée au domicile du chef de l’Etat, a connu la participation des présidents de la Cour suprême, Victor Dassi Adossou, de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, Rémi Prosper Moretti, de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, du Conseil économique et social (Ces), Augustin Tabé Gbian, de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou, de la Commission électorale nationale autonome (Céna), Sacca Lafia, de la Haute cour de justice, Marie Cécile de Dravo Zinzindohoué, du médiateur de la République, Pascal Essou et de la Vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata. 

Serge Adanlao        

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here