De jeunes mathématiciens béninois ont participé, samedi 23 janvier 2021 sur une plateforme à  un concours  international de mathématiques. Venus de diverses écoles et universités, ils se sont donné rendez-vous à l’Institut de mathématiques et de science physique (Imsp) de Dangbo. L’objectif, c’est de détecter les meilleurs jeunes mathématiciens pouvant représenter le Bénin sur le plan africain, et après, dans les concours internationaux. Pour Adonis Homèvo, 18 ans, étudiant en 3ème année à l’Ifri/Uac, participant déjà du concours il y a trois ans, la compétition exige d’être prêt psychologiquement et mentalement. « On nous soumet à des exercices de programmation. Il est question de trouver des algorithmes en fonction de la performance et de l’optimisation pour répondre à des problèmes de la vie courante. On ne l’a pas fait l’année passée en raison de la pandémie du Covid-19. Mais cette année, la possibilité nous est offerte, et nous espérons être les plus performants », a-t-déclaré. Selon Serge Afouda, 21 ans et étudiant en 5ème année de génie informatique et télécommunications à Epac/Uac, il y a toutes sortes de problèmes de la vie auxquels il faut répondre,  des problèmes orientés vers la réalité. « A chaque problème, il faut trouver quels algorithmes appliquer. Par exemple, on peut nous demander par rapport à un pays où toutes les villes ne sont pas connectées, de proposer de trouver la meilleure méthode mathématique, de construire ces routes rapidement et à moindre coût. Principal organisateur, Jules Dégila, enseignant chercheur à l’Uac et au Centre d’excellence d’africain en  mathématiques et applications, souligne pour sa part, l’importance et la place des mathématiques et leur impact sur le développement socio-économique, ainsi que sur l’évolution de la croissance. En organisant, ces concours, il s’agit selon lui, d’augmenter l’application des mathématiques dans  tous les secteurs. « Il faut que nos jeunes soient compétitifs parce que nous sommes dans un village planétaire. Nous nous devons de  renforcer leurs capacités à appréhender les problèmes et proposer des solutions mathématiques, pour qu’ils se mesurent aux jeunes autres africains et à ceux du monde entier ».

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here