L’Organisation non gouvernementale « Chandelier de la paix » attend 10 mille participants à sa conférence annuelle qui se tient le dimanche 20 décembre 2020, à Cotonou. L’annonce a été faite par Sylvain Adoho alias Maître Bobos au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 12 décembre 2020 au siège de l’Ong.

L’Ong « Chandelier de la paix » célèbre ses 20 ans d’existence. A cette occasion, le premier responsable de l’association a dévoilé aux hommes des médias le programme concocté pour une célébration digne des 20 bougies de « Chandelier de la paix ». A cet effet, plusieurs activités ont été prévues pour faire découvrir davantage l’association.  A cet effet, il est prévu des journées portes ouvertes. Cela, en vue de faire découvrir davantage l’Ong « Chandelier de la paix » aux congrégations religieuses installées au Bénin. Le clou de cette célébration selon maître Bobos est la conférence annuelle. Elle se tient le 20 décembre 2020 au Hall des arts de Cotonou sous le thème : « 2021 année de mon affirmation et de ma liberté totale ». Tout en rassurant des dispositions prises pour le respect des gestes barrières, maître Bobos a fait savoir que l’objectif poursuivi à travers ce creuset est de permettre aux participants de s’épanouir de l’intérieur vers l’extérieur et tout savoir sur les dispositions à prendre pour bien vivre au cours de la nouvelle année. Avant de dévoiler le programme de la célébration du 20ème anniversaire de l’Ong « Chandelier de la paix », maître Bobos a levé un coin de voile sur l’association. A l’en croire, l’Ong est une école universelle qui regroupe et enseigne tous les savoirs.  Elle soutient les apprenants de la maternelle jusqu’en terminale. Elle dispose d’un orphelinat et accompagne les veuves et veufs, ainsi que les candidats aux divers examens sur les plans psychologique et spirituel. Implantée au Bénin depuis des décennies, l’Ong « Chandelier de la paix » s’est dotée de phytothérapeutes qui font la promotion des valeurs des plantes médicinales et de socio-anthropologues qui assistent les étudiants dans la réalisation de leurs travaux de recherches.

 

Odi I. Aïtchédji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here