Conseil communal d’Aplahoué :La révocation du Ca d’Azovè reportée

0
634




La crise qui secoue le Conseil communal d’Aplahoué est loin de connaître son épilogue. Prévue pour se tenir mercredi 14 mars 2016, la session extraordinaire du Conseil communal devant connaître de la révocation du chef d’arrondissement d’Azovè, Hyppolite Natabou n’a pu se tenir. Elle a été reportée au lundi 19 mars 2018 faute de quorum.

En effet, réuni ce 14 mars 2018, le Conseil communal d’Aplahoué n’a enregistré que la présence des conseillers partisans du maire. Les autres conseillers qui dénoncent la gestion du maire, Casimir Sossou et de son collaborateur HypoliteNatabou ont choisi d’adopter la politique de la chaise vide. Or,selon les textes régissant la décentralisation, il fallait la présence de la majorité des conseillers communaux pour décider du sort du premier responsable de l’arrondissement d’Azovè. Le quorum n’étant pas atteint, la session a été reportée à lundi 19 mars 2018. De l’avis du conseiller communal dissident, Gervais Kodjo, la non-participation de ses collègues à la session extraordinaire de révocation du chef d’arrondissement d’Azovè est liée à une machination politique du camp d’en face. « Nous ne pouvons pas participer à cette session de manigance et de machination politique que les autres conseillers voudraient faire. Nous avons décidé de nous abstenir. C’est pour cela que nous ne sommes pas allés à cette session »,a-t-ildéclaré. En effet, c’est une affaire de malversation financière et de détournement de deniers publics qui éclabousse le Chef d’arrondissement d’Azovè. Et par rapport à cela, le préfet du Couffo, Christophe Mègbédji a instruit, la semaine dernière, le maire de la Commune, Casimir Sossou, aux fins de convoquer une session extraordinaire pour le questionner et le destituer.

Claude Ahovè
(Br Mono-Couffo)

LAISSER UN COMMENTAIRE