A l’occasion d’un dîner-cocktail, organisé dans la soirée du vendredi 11mars 2022 à Oganla-gare dans le 3ème arrondissement de la ville de Porto-Novo, le maire  Charlemagne Yankoty a échangé avec les hommes des médias pour leur annoncer notamment la construction prochaine de l’hôtel de ville avec l’appui du gouvernement.

D’un coût global de cinq milliards, le projet de construction a reçu  l’accord du président Talon. L’infrastructure sera bâtie dans la zone administrative, sur un site de six hectares dans le domaine qui abrite actuellement le camp et le Ceg Bio-Guerra. L’occasion était pour l’édile de la ville d’exprimer sa gratitude au chef de l’État Patrice Talon et tous les membres du gouvernement. Pour Charlemagne Yankoty et l’équipe municipale, la construction de cet hôtel de ville, était l’un des défis majeurs à relever. « …A l’avènement de la quatrième mandature, nous avons estimé que s’il y a un défi qu’on doit relever non seulement pour l’honneur du pays mais surtout pour la fierté de tout Porto-Novien,  c’est de donner à cette Commune un hôtel de ville digne du nom. C’est fort de cela que nous avons mis en place un comité conduit par le premier adjoint au maire et constitué de quelques architectes. Nous voulons avoir un hôtel de ville à la hauteur de nos moyens. Nous estimons construire un hôtel de ville avec un budget de 2,5 milliards… ». Mais les ambitions de construction ont été revues à la hausse avec l’implication du chef de l’État Patrice Talon qui en a fait un projet personnel,  a  ajouté le maire  avant de poursuivre en ces termes « … Dès que le chef de l’État a été informé du projet, il nous a rencontrés, un certain nombre de fois. On a échangé et il a été sensible à notre projet […] Le chef de l’État a souhaité que l’hôtel de ville se retrouve dans la zone administrative, au 3ème arrondissement de la ville et a pris une décision courageuse de nous libérer l’espace actuel du Camp Bio-Guerra qui fait environ 7 hectares. Les instructions ont été données aux ministres concernés, et les déplacements ont été faits […] Le projet de construction de l’hôtel de  ville tient à cœur au chef de l’État qui a demandé que le coût du projet soit revu, les estimations avec les structures du Ministère des finances donnent un montant de cinq milliards pour la construction de l’hôtel de ville mais le président a estimé qu’il y ait un montant de 500 millions pour la rénovation du Lycée Béhanzin », a signalé le maire qui se dit être à la tête d’un Conseil municipal très chanceux.

Charlemagne Yankoty a remercié tous ceux qui seront d’une manière ou d’une autre, affectés par le déménagement pour cause de construction de l’hôtel de ville qui va se situer désormais dans un environnement attrayant, avec la construction du nouveau siège de  l’Assemblée nationale, et la rénovation du stade Charles de Gaulle, et du Lycée Behanzin. Signalons qu’il est prévu un déménagement du Ceg Bio-Guéra vers le Lycée Béhanzin. L’autorité municipale a témoigné au nom des populations, la profonde gratitude au président de la République pour sa grandeur d’esprit et son amour pour la ville de Porto-Novo. Charlemagne Yankoty a estimé qu’avec toutes ces réalisations et les nouveaux projets structurants, il n’y a plus de doute que Porto-Novo est en train de retrouver ses attributs de capitale. Le  premier citoyen de la ville capitale a lancé à cet effet, un appel à l’union de tous les fils et filles de Porto-Novo sans distinction ethnique ni d’appartenance politique et religieuse  pour l’atteinte des objectifs.

Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here