Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, a procédé hier à la remise de site à l’entreprise chinoise « China State construction » et a donné le coup de pioche pour le lancement officiel des travaux de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, s’est réjoui du fait que la ville capitale, recouvre entièrement ses lettres de noblesse sous le leadership éclairé du président Patrice Talon. Le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, a, au nom des populations, rassuré de son engagement à suivre rigoureusement les travaux jusqu’à la réception. C’est dans ce cadre que le directeur général de l’entreprise chinoise « China State construction », Wong Xiangmig, et le directeur de la société Simau, maître d’ouvrage délégué, ont annoncé que toutes les conditions sont réunies pour la réussite des travaux. Quant au ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, le Bénin se transforme inexorablement et Porto-Novo est en pleine renaissance avec la réalisation des projets d’aménagement. Il s’agit selon lui, d’un chantier majeur pour le gouvernement et les représentants de l’Assemblée nationale, car les défis à relever sont multiples. Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, se dit très fier ainsi que l’ensemble de la huitième législature d’avoir accueilli ce site pour la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Ce nouveau type de projet qui se présente sous forme d’un arbre à palabre incarne selon Louis Vlavonou, les valeurs de la démocratie ancrées dans la tradition africaine et béninoise avec comme vision de réunir les représentants de la nation sous un arbre pour prendre les grandes décisions dans l’intérêt de la communauté toute entière. Le délai des travaux étant de 30 mois, le président de l’Assemblée nationale a sollicité l’indulgence des entrepreneurs chinois afin qu’ils fassent tout pour achever les travaux en 24 mois de manière à ce que les députés de la huitième législature puissent être présents dans la première quinzaine du mois d’avril 2023 pour l’ouverture de la première session ordinaire. Le coût global de réalisation est de 27 milliards 437 millions 784 Mille 698 FCfa.

 

  1. A-A.(Corresp.

Ouémé-Plateau)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here