Le nouvel ambassadeur de la France près le Bénin a été reçu hier mardi 13 octobre 2020, au cabinet du ministre du Tourisme, de la culture et des arts à Cotonou. Au cœur des échanges entre Jean-Michel Abimbola et Marc Vizy, la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Bénin, notamment dans le cadre de la restitution des biens culturels.

Le ministre du ministre du Tourisme, de la culture et des arts a échangé avec le nouvel ambassadeur de la France près le Bénin. Jean-Michel Abimbola et Marc Vizy ont discuté des questions touchant la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Bénin, notamment dans le cadre de la restitution des trésors de la culture béninoise se trouvant en France. A cette occasion, les deux personnalités ont fait le point des projets sur lesquels le Bénin bénéficie des appuis technique et financier de la République française à travers l’Ambassade et l’Agence française de développement (Afd). Il s’agit notamment des projets de réinvention de la cité lacustre de Ganvié, de construction du musée de l’épopée des Amazones et des Rois du Danhomè et du musée de la mémoire de l’esclavage  (Mime), d’aménagement d’une station balnéaire d’exception à Avlékété avec un club Med et de la Route des couvents Vodun. Pour ce qui concerne la mise en œuvre du Programme de travail commun qui résulte de la volonté des deux pays de travailler ensemble, le Directeur adjoint de cabinet a énuméré quelques points sur lesquels les deux parties entendent travailler à travers la coopération muséale et patrimoniale pour l’aboutissement du projet de retour des objets d’art. Séduit par la vision du Bénin et le dynamisme des autorités en l’occurrence, sur la question du retour des biens culturels, le diplomate français a confié avoir été instruit par le gouvernement français pour en faire une priorité. « Je suis sensible, disponible et instruit de faire du sujet de la restitution une priorité » a-t-il souligné. Pour avoir travaillé sur la question de la restitution des œuvres d’art en Guadeloupe, il dit avoir « une sensibilité particulière forte sur le sujet ». Et pour le cas du Bénin qui, dira-t-il, tient à cœur au Président français, Marc Vizy se rend disponible pour la poursuite des démarches entamées. « Vous trouverez en moi un interlocuteur intéressé et prêt à travailler avec vous », a-t-il rassuré.

 

Abdourhamane Touré

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here